Le Bocuse d'Or remporté par le Danemark sur un podium scandinave

24 chefs (dont deux femmes) venus du monde entier se sont affrontés durant deux jours autour de deux plats typiques de la gastronomie française.
24 chefs (dont deux femmes) venus du monde entier se sont affrontés durant deux jours autour de deux plats typiques de la gastronomie française. - © JEAN-PHILIPPE KSIAZEK/AFP

Le Danemark a décroché mercredi soir près de Lyon le Bocuse d'Or, devant la Suède et la Norvège, lors de cette édition qui a rendu hommage à deux grands noms de la gastronomie, décédés en 2018, Paul Bocuse et Joël Robuchon.

 

Kenneth Toft-Hansen, qui avait déjà participé à l'édition 2015 de la finale de ce prestigieux concours de cuisine, est propriétaire d'un hôtel-restaurant, le Svinkløv Badehotel, sur le littoral nord du Jutland.

Ce succès scandinave s'explique, selon le vainqueur, par leur "grande expérience de la compétition". "Ces goûts, cette fraîcheur, c'était le bon moment", a-t-il estimé devant la presse, statuette dorée en main.

"C'est un travail d'équipe plus que celui d'un seul homme", a également déclaré M. Toft-Hansen, dont l'équipe a également reçu le prix du meilleur commis, décerné à Christian Wellendorf.

 

24 chefs (dont deux femmes) venus du monde entier se sont affrontés durant deux jours autour de deux plats typiques de la gastronomie française: une chartreuse de coquillages, clin d’œil au chef Joël Robuchon décédé en août, et un carré de veau rôti, en hommage à Paul Bocuse, illustre fondateur de ce concours décédé voici un an.

Chaque équipe avait 5h35 pour exécuter ses réalisations et rivaliser d'originalité.

"J'ai vu un travail exceptionnel, il n'y a même pas de mot, c'est beau et c'est bon", a déclaré le président d'honneur du jury, le chef triplement étoilé Christophe Bacquié.

 

La France, qui a remporté sept fois le Bocuse d'Or, s'est contenté du prix du meilleur thème assiette. En 2017, le vainqueur était les Etats-Unis.

La statuette dorée à l'effigie de Paul Bocuse, fondateur de cette "coupe du monde" de la cuisine, a été remise par son fils Jérôme, président du concours depuis 2017 et président du Sirha, salon international de la restauration.

Ce salon, à destination des professionnels de l'hôtellerie et de la restauration, accueille durant cinq jours plus de 200.000 visiteurs et quelque 25.000 chefs, selon sa directrice générale Marie-Odile Fondeur.