La chaîne alimentaire humaine polluée par les microplastiques

Une récente étude a démontré la présence de microplastiques dans les selles humaines.

 

Ils n’ont rien à y faire mais se retrouvent pourtant sur toute notre chaîne alimentaire. Les microplastiques sont d’infimes particules de plastique de moins de 5 millimètres qui mettent des milliers d’années à se dégrader. Ils peuvent être créés tels quels, comme ceux que l’on retrouve dans les cosmétiques, ou proviennent de la dégradation d’autres morceaux de plastique plus gros. Récemment, une première étude internationale a démontré que ces microplastiques se retrouvaient dans les selles humaines. Près de 50% de la population serait concernée. En cause, les emballages alimentaires en plastique mais également notre alimentation elle-même. En effet, de nombreuses études révèlent la présence de microplastiques dans le sel et chez la plupart des espèces marines, dont celles que nous mangeons.

 

300 millions de tonnes de plastique produits chaque année

Chaque année, l’équivalent de 10 millions de tonnes de microplastiques sont déversés dans l’océan en raison d’une mauvaise gestion des déchets. Les effets de cette pollution sur notre santé et sur celle de la faune marine sont encore méconnus mais les hypothèses sont alarmantes. Pour la biologiste Maria Luiza Pedrotti, "on a beau dire qu’on va nettoyer la mer, enlever tous les plastiques, nettoyer les plages, etc. Ce n’est pas suffisant". Selon la biologiste, le problème doit être traité à la source. "Toutes les solutions sont à terre. Et toutes les solutions à terre commencent par nous, la sensibilisation de chacun, la réduction de notre mode de consommation et après, il y a les politiques, les industriels, qui doivent vraiment jouer leur rôle." Chaque année, 300 millions de tonnes de plastique sont produits dans le monde.