Festival de Cannes : les chefs font leur cinéma

Les chefs font leur cinéma
4 images
Les chefs font leur cinéma - © © Emmanuel Ngyuen Ngoc

Lors du prochain Festival de Cannes, les chefs Yves Camdeborde, Florent Ladeyn et Christophe Dufau réinterpréteront dans l'assiette trois références cinématographiques qui ont toutes décroché la Palme d'Or.

À l'occasion du Festival de Cannes, les cinéphiles seront invités à une expérience gourmande qui ne les éloignera pas de leur passion. Des dîners gastronomiques seront orchestrés par trois chefs en vogue. Yves Camdeborde, Christophe Dufau et Florent Ladeyn participeront à cette opération intitulée Les chefs font leur cinéma.
 

Souvenirs d'enfant à déguster

Chacun a bénéficié d'une carte blanche pour choisir un film d'anthologie qui a marqué l'histoire du festival français. Les cuisiniers s'inspirant souvent de leur souvenir d'enfant pour transmettre dans l'assiette leurs émotions, Yves Camdeborde et Florent Ladeyn n'ont pu s'empêcher de jouer sur ce terrain. Le chef Camdeborde se remémore de sa foi lorsqu'il était enfant. Il s'est ainsi inspiré du film de Maurice Pialat Sous le soleil de Satan. La Palme d'Or 1987 se transforme alors en soupe de curé, en poularde à la diable, en Saint-pierre en feu et en religieuse.
 

De son côté, Florent Ladeyn, la nouvelle star des cuisines du Nord, se souvient de son comportement turbulent et de son esprit rebelle. Les 400 coups de François Truffaut lui collent forcément à la peau. "Ce que j'ai cherché dans ce menu, c'est retrouver ce rapport à l'enfance et aux souvenirs qu'on peut avoir en cuisine. Créer des émotions en se remémorant des souvenirs, en les remaniant, en les réinventant, en revisitant par exemple des plats de cantine, comme autant de clins d’œil à notre enfance", souligne le chef de l'Auberge du Vert Mont à Boeschepe.
 

Christophe Dufau, qui exécute sa cuisine au restaurant Les Bacchanales à Vence, incarne le dernier membre du trio. Passionné de plongée, il offrira une ode à la mer et à ses gourmandises. Car le cuisinier a choisi de rendre hommage au long-métrage de Jacques-Yves Cousteau et Louis Malle Le Monde du silence. Le chef a imaginé par exemple des langoustes ivres de café.
 

 

RTBF TENDANCE avec AFP