Émulsifiant, agent enrobant, additif épaississant… Savez-vous ce que contiennent les aliments transformés?

Wendy Si Hassen, chargée de mission alimentaire à la CLCV, explique comment décrypter et comprendre les étiquettes de vos produits alimentaires.

 

Pâtes déshydratées saveur poulet, biscuits trop sucrés… sont autant de produits que la chargée de mission alimentaire à la CLCV passe en revue. Si l'on se penche sur les nouilles saveur poulet, il est assez facile de constater l’absence de poulet dans la recette. "Je vois juste du gras de poulet, je ne vois pas de poulet. Donc, on était assez justes avec l’aspect 'saveur poulet' sur le fait que peut-être, on n'allait pas retrouver de poulet là-dedans", explique Wendy Si Hassen.

 

Repérer l'ordre des ingrédients

Selon elle, pour bien décrypter une étiquette avant de consommer un produit, il est nécessaire de s'arrêter sur l'ordre des ingrédients. Ceux mentionnés au début sont en effet les plus importants. Une façon assez efficace de savoir si un produit est trop gras, trop sucré,… trop transformé.

 

Repérer les additifs

Ils sont présentés sous la forme E suivie d'un chiffre. La chargée de mission alimentaire constate que les présentations ne sont pas toujours faciles à décrypter pour les consommateurs. "Déjà, il faut savoir ce que ça veut dire 'émulsifiant', ce que ça veut agent 'enrobant', etc", estime la jeune femme. Wendy Si Hassen recommande également de bien comprendre les chiffres indiqués. Par exemple, cela permet de savoir si un plat est trop salé, trop sucré…
Enfin, la chargée de mission alimentaire rappelle que le Nutri-Score, ce logo reconnu par les pouvoirs publics, permet de comparer les produits entre eux grâce à une échelle allant de A à E avec des couleurs allant du vert foncé à l'orange foncé. Pour ce faire, cette échelle prend en compte les composantes positives et négatives d'un produit.