Confinement : comment congeler nos aliments pour optimiser leur consommation ?

Confinement : comment congeler nos aliments pour optimiser leur consommation ?
Confinement : comment congeler nos aliments pour optimiser leur consommation ? - © BravissimoS - Getty Images/iStockphoto

Problématique d’actualité avant la crise sanitaire du Covid-19, le gaspillage s’impose plus que jamais à l’heure du confinement comme une mauvaise habitude à abandonner sans tarder.

Le congélateur est devenu le parfait allié de nos jours confinés. Suivez le guide.

Quid de la congélation des légumes ?

Si vous avez fait le plein de légumes mais que vous avez surestimé les quantités, passez à la méthode du blanchiment. C’est facile : on plonge les produits concernés dans une eau bouillante durant dix minutes maximum. L’idée est de les précuire pour éviter le développement de bactéries.

Cette méthode n’empêche pas de laver avec précaution les légumes qui seront blanchis. Ce conseil vaut pour les asperges (2 à 4 min), des haricots (2 à 3 min), le maïs (7 à 10 min selon la grosseur), les petits pois (une minute et demi).

Les tomates, les oignons, les poivrons et les herbes aromatiques, à l’exception du basilic peuvent également se blanchir.

Attention, il ne faut pas attendre qu'ils commencent à être fatigué pour congeler les légumes. Le mieux est de procéder à cette méthode lorsqu’ils sont encore frais, pour conserver tous leurs bienfaits au moment de la décongélation. A noter que la pomme de terre se congèle très mal.

Et les fruits ?

On ne congèle que des fruits mûrs. Les aliments doivent être placés dans un sac de congélation en une seule couche pour qu’ils soient figés le plus rapidement possible (et vous n’en serez que plus content pour faciliter le rangement). On chasse bien l’air avant de fermer le contenant. Cela concerne les framboises, les groseilles ou encore la rhubarbe.

Toutefois, certains fruits comme la pomme ont besoin d’un peu de préparation avant de connaître le grand froid. On épluche gala et autres golden.

De même, on découpe en quartiers ou en morceaux les abricots, les prunes, les pêches, les nectarines et on les enduit de jus de citron pour éviter qu’ils noircissent.

Seule exception : les poires, qui ne donnent aucun bon résultat à la décongélation. Mieux vaut les transformer en compote.

Le beurre et les produits laitiers aussi se congèlent

On l’ose moins et pourtant il n’est pas interdit d’enfermer ses plaquettes de beurre au congélateur. L’organisme de promotion de l’interprofession des produits laitiers conseille de placer le beurre dans un sac de congélation ou de l’envelopper d’aluminium au préalable.

On peut même congeler du lait, dans une limite de six mois maximum, tout comme la crème entière. Concernant cette dernière, il s’agira de la battre un peu avant utilisation.

Pour le fromage, ce sont les pâtes pressées qui s’y collent. On peut ainsi râper nos fromages et en avoir toujours à disposition. Quant aux yaourts, la meilleure solution consiste à les déguster glacés.

Les interdits

La viande hachée ne se congèle pas, tout comme un poisson frais acheté chez le poissonnier (au cas où le spécimen a été congelé sur le bateau ou à son arrivée au port). Si on peut congeler les blancs d’œufs (les pâtissiers amateurs de macarons connaissent l’astuce pour préparer les coques), il est inutile de congeler des œufs frais ou des œufs déjà préparés comme des œufs durs.

Contenants pour congeler

Mieux vaut privilégier les sacs de congélation ou le film alimentaire pour emballer les ingrédients. Il ne faut pas passer au congélo les papiers ou les barquettes dans lesquels ont été vendus poissons et viandes.

La bonne méthode de décongélation

On évite la décongélation à température ambiante. En plaçant les aliments congelés au réfrigérateur, ceux-ci conservent davantage leur saveur et surtout, on évite la prolifération de bactéries. En pâtisserie, on préférera même utiliser les fruits encore congelés.

Rappel des règles sanitaires de base

En cette période de crise sanitaire, il est impératif de respecter les bons gestes pour congeler et décongeler les aliments, afin d’éviter toute intoxication et engorger davantage les services d’urgence. On ne recongèle pas un produit qui a déjà été congelé et on consomme sans tarder un produit décongelé.