Comment le CO2 va perturber nos assiettes

Il est responsable du réchauffement climatique mais pas que... L’augmentation du CO2 pourrait également impacter la planète sur le plan alimentaire. Explications.

 

Nous n’avons jamais connu une croissance aussi forte en un an que l’année dernière en ce qui concerne la concentration de dioxyde de carbone. En 2016, la concentration de CO2 dans l’atmosphère a dépassé les 400 ppm. Cela représente 45% de CO2 en plus qu’avant l’époque industrielle. Outre le réchauffement climatique, l’augmentation de CO2 affecte certaines plantes alimentaires telles que le blé, l’orge, le riz, les haricots et les lentilles.

Un niveau trop élevé de CO2 rend ces plantes moins nutritives. Ainsi, dans des cultures exposées à 550 ppm de CO2, les teneurs en protéines, zinc et fer peuvent être réduites de 17%. Conséquence: d’ici à 2050, 122 millions de personnes souffriront d’un manque de protéines. De plus, 175 millions d’êtres humains auront une carence en zinc.

Selon des estimations, d’ici à 2050, les concentrations en CO2 dépasseront les… 40%.