Combien coûte une tasse de café dans le monde ?

De la Finlande aux États-Unis, le café est indissociable de la vie quotidienne. Mais cet instant de détente a un coût et il varie en fonction de l'endroit où l'on se trouve dans le monde. Une nouvelle étude répertorie les destinations où le café est le plus cher.

Le "petit noir" a conquis la planète

Expresso ou allongé ? Arabica ou robusta ? Avec ou sans sucre ? Peu importe la façon dont on le consomme, le café s'est imposé dans la routine de millions d'individus à travers le monde. Si on le boit froid en Grèce, les Mexicains l'agrémentent souvent d'un bâton de cannelle. 

Toutes ces particularités expliquent pourquoi le prix du café peut varier d'un pays à l'autre, comme le révèle une étude de SavingSpot. Elle compare la valeur d'un "petit noir" dans plusieurs villes à travers le monde, en faisant la moyenne du prix d'un expresso, d'un latte et d'un cappuccino dans cinq bars locaux. 

Séoul et le Moyen-Orient servent les tasses les plus onéreuses

Il s'avère que Séoul est la ville où le café coûte le plus cher. Comptez 7,77 dollars (6,55 euros) pour une tasse du breuvage favori de Monica, Chandler et le reste de la bande de "Friends". 

Séoul est suivie de près par Doha, où il coûte 6,79 dollars (5,73 euros). Beyrouth et Koweït sont à la troisième place du classement avec 5,71 dollars (4,82 euros).

Si le prix d'un café est particulièrement élevé dans certains coins du Moyen-Orient, il est beaucoup plus accessible en Iran. Les caféphiles doivent s'acquitter de 0,46 dollar (0,39 euro) pour boire leur concoction préférée à Téhéran. Ceux qui visitent la capitale albanaise, Tirana, doivent payer 1,21 dollar (1,02 euro) et ceux qui passent par Bogota 1,27 dollar (1,07 euro).

Le Luxembourgeois paie cher mais consomme beaucoup !

L'étude se penche également sur les habitudes de consommation locales liées au café et révèle que l'on en consomme le plus... au Luxembourg. Bien que les Luxembourgeois doivent, en moyenne, dépenser 3,90 dollars pour une tasse de caoua, ça ne les empêche pas d'en boire des litres chaque année. Ils en dégustent plus de 11 kilos, selon les estimations de SavingSpot.

Les Finlandais et les Néerlandais ne sont pas en reste avec 8,2 kilos de café par an. La boisson est toutefois loin d'être aussi populaire dans des pays comme le Kenya, le Nicaragua et le Zimbabwe, où on en ingurgite 0,1 kilo chaque année.