Associer le thé et les plats salés, c'est possible

François-Xavier Delmas, fondateur du Palais des thés aime chercher des associations qui peuvent paraître improbables. On n’associe pas forcément un toast de foie gras avec une bonne tasse de thé. Et pourtant...

Foie gras et Bourgeons de Yuman

Le foie gras peut facilement se déguster avec le thé "Bourgeons de Yyunnan", un thé riche en arômes qui permet de retrouver en bouche les mêmes notes animales et miellées. "Ne pas hésiter à servir le thé dans un verre à vin pour créer la surprise à table", propose-t-il.

Huîtres et Sencha

Ces coquillages très iodés s’associent parfaitement bien avec des thés verts japonais comme les Sencha. "Les thés verts japonais respectent la délicatesse des fruits de mer et dynamisent les notes iodées des coquillages", précise François-Xavier.

Dinde et Darjeeling

Un thé charpenté au parfum de fruits comme un Darjeeling d’été apporte du caractère à cette volaille sans en masquer le parfum. "Osez le thé à table ! Découvrez l’étonnante harmonie en bouche entre les volailles comme la dinde et le thé noir qu’on vous propose ici", insiste François-Xavier.

Si ce n’est pas cette année qu’on peut bousculer nos habitudes et sortir des sentiers battus pour découvrir de nouvelles choses et sortir de la routine, alors quand ?

La bûche au chocolat et le Qimen

S’il est moins exotique et insolite d’associer le thé au sucré, cela ne veut pas dire que certains thés ne s’associent pas mieux avec certains mets. Alors la fameuse bûche au chocolat, on la déguste avec un Qimen. Les notes beurrées et de cacao de la bûche sont boostées par cette famille de thé au bouquet cacaoté et malté.

Les truffes au chocolat et le Jukro

Un accord ton sur ton incroyable avec un Jukro de Corée du Sud, le thé avec des notes les plus chocolatées de tous les thés. "À partir de 36 °C, le chocolat se met à fondre. En réchauffant la bouche, le thé favorisera alors l’explosion des parfums de chocolat sans les perturber", explique François-Xavier.