Après le fait-maison, le produit chez soi

Après le fait-maison, le produit chez soi
Après le fait-maison, le produit chez soi - © Cottonfioc - Getty Images/iStockphoto

Cueillir sa salade à sa fenêtre, manger l'oeuf de sa poule, faire pousser ses champignons et demain avoir une ruche domestique, la mode est à l'auto-production et les industriels tentent, tant bien que mal, de suivre le mouvement.

On a vu ces dernières années l'émergence du fait-maison avec les machines à pain, à yaourt, les cours et kits pour confectionner son foie gras maison, ses sushis. Cette année, cela va encore plus loin. C'est l'auto-production avec des innovations comme des champignons "prêts à pousser" sur du marc de café, ou un kit pour brasser sa bière à domicile.

Les analystes disent que ce phénomène est en croissance et lié à une perte de confiance envers les produits alimentaires, notamment après le scandale des lasagnes au cheval.

Il y a un besoin de naturalité, de produire soi-même, parce que ça coûte moins cher et rassure sur l'origine des produits. 

La mode des poulaillers urbains est effectivement en vogue, surtout depuis que les collectivités les subventionnent car les poules aident à recycler les déchets.

 

- Fermes verticales d'intérieur -

Ce qui est nouveau, c'est la tendance à vouloir faire produire de plus en plus de choses, dans tous les coins, sur son balcon, un rebord de fenêtre ou même dans son appartement.

Aux États-Unis sont nées les "windowfarms", des mini-fermes verticales d'intérieur. Concrètement il s'agit de colonnes de dix plants (laitue, mâche, herbes aromatiques, fraises, etc.) irriguées au goutte-à-goutte et placées à proximité de la lumière d'une fenêtre.

Ensuite, avec des ciseaux, on récolte uniquement les feuilles dont on a besoin pour faire sa salade, et on laisse le reste pour plus tard. Une bonne façon aussi de lutter contre le gaspillage alimentaire.

Il y a même des idées un peu plus audacieuses. Philips a par exemple mis au point "Urban Beehive", une ruche domestique d'intérieur. Une goutte ultra-design est accrochée à la fenêtre à l'intérieur de la maison et les abeilles vont et viennent à l'extérieur par un petit tunnel perforé dans la vitre.

Les enfants peuvent observer en transparence le travail de la ruche et les parents récolter le miel. Pour l'heure, il s'agit juste d'un prototype mais qui préfigure peut-être des installations de demain.