Les adresses de la rédac : le Louise 345

Les bonnes adresses de la rédac : le Louise 345 et La Table de Mus pour un diner gastronomique
5 images
Les bonnes adresses de la rédac : le Louise 345 et La Table de Mus pour un diner gastronomique - © Chloé Rosier

Tendance vous propose de découvrir un restaurant gastronomique dans un écrin de verdure à Bruxelles.

Louise 345, venez manger à la maison mais en mieux

Caché au milieu des maisons et immeubles de l'avenue Louise, ce restaurant n'a pas pignon sur rue car le seul indice de sa présence est une petite plaque indiquant le nom du Louise 345. Du reste, pas de devanture, pas de carte, seulement une sonnette comme si vous alliez manger chez des amis.

 

Une cheffe étoilée : Isabelle Arpin

Isabelle, c'est une jolie histoire comme on les aime parce qu'elle a commencé dans la finance. Non pas que nous ayons une attirance particulière pour ce milieu mais parce que la cuisine est venue à elle plus que l'inverse. En dépannant un jour un ami restaurateur, elle va se rendre compte qu'elle s'est trompée de vocation. Un nouveau diplôme en poche, elle part travailler pour de jolies tables comme au restaurant Auteuil, ou encore à Bruxelles au restaurant Alexandre. Elle s'essaie ensuite à la tête des fourneaux du WY, sous la houlette du chef étoilé Bart De Pooter. Finalement, c'est au Louise 345 qu'elle pose ses valises pour notre plus grand plaisir.

Son concept est simple :  " Indépendante des modes et de la dictature des tendances mais aussi précise et gourmande que possible ! Avec, à côté des suggestions de l’instant à la carte, un concept de menus de trois à six services faisant la part belle aux meilleurs produits de saison et changés toutes les quatre à cinq semaines. Et bien sûr une formule de lunch."

Un cadre d’antan

Lorsque vous entrez dans le restaurant, vous avez l’impression d’entrer chez quelqu’un (en y étant invité bien entendu) et c’est avec plaisir que vous admirez les bouquets de branches de cerisiers du Japon qui répondent avec goût au papier peint japonisant des frères Wamback (Vatos). Un boudoir suivi d’une salle à manger où seules 8 tables permettent au lieu de rester cosy et agréable.

La maison de maître est restée belle et grandiose et les touches de modernité n’entachent en rien les moulures du plafond, les cheminées de marbre, les parquets et les portes vitrées de style Art Déco. On s’y sent comme dans un cocon si ce n’est peut-être le manque de luminosité qui va de paire avec ces belles maisons bruxelloises.

Un repas gastronomique

Nous avons commencé la soirée dans le jardin à l’abris de l’effervescence du centre et de l’avenue Louise. Vous n’entendrez rien d’autre que les oiseaux et les verres qui tintent. Le jardin est composé de deux espaces qui permettent aux convives de se sentir chez eux pour prendre l’apéritif accompagné de mise en bouche. Lorsque nous y étions, nous avons pu gouter à une kroupouk aux fines herbes délicieuse.

L’apéro terminé, on vous invite à table pour commencer le repas. Vous aurez le choix entre 4 services différents (allant de 3 à 6 plats) avec ou sans l’accord vins. Nous avons choisi le 3 services avec les vins car nous aimons nous laisser porter par des gens qui connaissent leur métier et peuvent nous faire découvrir de belles choses comme ce fut le cas ici où le sommelier nous a présenté un vin blanc bio et biodynamique sec et sucré en même temps (oui c’est possible).

 

Le repas s’est déroulé en 5 temps de l’apéritif au dessert : amuses-bouches, boeuf fumé, légumes croquants et soja vintage, bar de ligne et riz souflé, fraises et glace au thé fumé.

 

Nous aimerions pointer aussi le service du restaurant qui n’est pas peteux comme on pourrait le craindre dans un cadre et avec des prix comme ceux du 345 Louise. Amical, sobre, personnalisé, nous avons pu discuter avec le maître d’hôtel des vins bios qu’ils proposent. Nous y retournerons certainement la prochaine fois que nous aurons un bel évènement à célébrer.

Plus d'infos