Les adresses de la rédac : Pottok et Amen, deux nouveaux restaurants qui vont faire sensation

Les adresses de la rédac : Pottok et Amen, deux nouveaux restaurants qui vont faire sensation
10 images
Les adresses de la rédac : Pottok et Amen, deux nouveaux restaurants qui vont faire sensation - © Tous droits réservés

C'est la rentrée pour tout le monde, Tendance vous propose deux nouvelles adresses pour bien manger à Bruxelles!

Pottok, tout le monde en parle déjà

La rue du Bailli à Ixelles était il n’y a pas si longtemps une rue exclusivement commerçante avec quelques brasseries traditionnelles et une boulangerie. Depuis, elle s’est transformée et devient un centre de la gastronomie en voyant fleurir des belles adresses comme celle de G-Spud dont on vous avait déjà parlé.

Aujourd’hui, place à Pottok, une adresse qui, en 3 mois, a déjà un beau succès et on comprend mieux pourquoi une fois qu’on y est : de la cuisine délicieuse, un service adorable et des prix tout à fait raisonnables. Ça faisait quelques mois qu’on n’avait pas eu un joli coup de coeur comme celui-ci!

Une histoire de famille

Betsy et Alexandre sont les acteurs principaux dans cette histoire. Elle a conçu la déco sobre et chaude, on s’y sent chez soi, c’est moderne et cosy! Lui, est aux fourneaux pour notre plus grand bonheur. Il a fait ses armes au Hemgie’s et était l’apprenti de Mathias Vosswinkel. Le beau-frère menuisier a réalisé les boiseries du bar et de certains murs. Quand on vous disait que c’est une histoire de famille!

Ce qu’on y mange

Le repas se fait en 4 temps, de l’amuse-bouche au dessert. Une chose qui nous plaît dans un restaurant en général : quand la carte n’est pas longue! On sent que les choses sont faites maison et qu’on penche pour la qualité plutôt que la quantité.

L’amuse-bouche change presque tous les jours en fonction des envies d’Alexandre et des produits qu’il a à portée de main. Nous avons eu droit à un petit tartare de boeuf à l’huile de truffe et copeaux de parmesan. Un délice (si on aime la truffe bien sur)!

Pour l’entrée, nous sommes allées en Italie et au Japon avec une Burratina et déclinaison de tomates et cœurs d’artichauts (les meilleurs jamais mangés jusqu’ici) et un Tataki de filet pur de bœuf argentin mariné (on vous voit saliver!). La viande était un régal, très tendre, goûtue, avec une sauce asiatique qui ne prend pas toute la place. Tout ce qu’on attend d’une entrée : nous mettre en appétit! Nous aurions aimé tester le ceviche (qui est à la mode dans tous les restaurants depuis quelques temps) mais l’appellation "pimenté" nous a un peu freinées.

Les plats suivent l’idée de l’entrée : un peu d’Italie, d’Uruguay et de France. Un plat de tagliatelles au gorgonzola et champignons et un saumon mi-cuit : nous continuons de nous émerveiller sur les goûts et la fraicheur des produits. Un petit restaurant sans prétention mais qui nous ravit plus que certains gastronomiques!

Le dessert c’est la cerise sur le gâteau (c’est le cas de le dire) avec une salade de fruits rouges et un sorbet au litchi dont on rêve encore la nuit (on vous jure).

Si vous voulez être sûr de ne pas vous tromper pour un petit repas entre amis ou en amoureux sans débourser des mille et des cents, c’est l’adresse parfaite!

Si nous devons chercher un bémol à cette expérience : l’absence de vin bio au verre.

 

Plus d'infos : 

Amen, le bébé d’un grand monsieur

Amen, c’est la succursale du Chalet dans la Forêt, vous savez, le restaurant ucclois où on fait un saut dans le passé (dans une vieille maison belge) tout en restant dans le présent (avec une rénovation et une déco très moderne).

Pascal Devalkeneer dit de cette nouvelle adresse foodie bruxelloise : " Je voulais un petit restaurant avec un grand “R”, un lieu de raffinement non ostentatoire, sobre mais élégant, où je proposerais une carte librement inspirée d’une cuisine méditerranéenne. "

C’est Hadrien Franchoo qui est aux commandes et on lui remercie d’avoir eu un parcours qui l’a conduit jusqu’ici parce que s’il y a une chose de certaine c’est qu’on mange bien chez lui!

Une déco qui dénote

On ne s’attend pas, en entrant dans un restaurant du quartier Brugmann à se retrouver dans un endroit aussi cosy et champêtre : un poêle à bois et des briques apparentes qui donnent presque envie d’être en hiver pour entendre le crépitement du feu en prenant l’apéritif.

Le restaurant est divisé en deux espaces qui se répondent mais offrent des ambiances différentes. La grande salle avec le bar et de grandes fenêtres sur l’extérieur nous rappellent qu’on est à Bruxelles, la petite salle avec les bancs et le poêle qui nous transportent à la campagne.

Un lunch au bon ratio qualité-prix

Comme pour de nombreuses bonnes adresses, il est souvent plus économique d’aller y manger à midi pour profiter de la formule lunch qui propose une entrée et un plat du jour (parfois aussi un dessert) à un prix fort raisonnable. Chez Amen, la formule est à 27€ et elle les vaut bien!

L’entrée était composée de trois sardines marinées avec une sauce Ajoblanco. Les sardines fondent dans la bouche et la sauce surprenante apporte une touche originale au plat.

Le gros coup de coeur a été pour le plat : vive rôtie, blette et écrasé de pommes de terre. Le poisson est cuit à la perfection, encore un peu nacré et la purée est divine. On apprécie particulièrement les bettes qui sont utilisées dans leur entièreté et qui (pour ceux qui ne connaissent pas) n’ont pas un goût trop fort et ne prennent pas le pas sur l’ensemble du plat.

Pour accompagner ce bon repas, un sommelier timide mais très compétent vous demande ce que vous préférez avant d’aller chercher les bouteilles qui peuvent vous plaire. L’une plutôt rouge et l’autre plutôt blanc, il a totalement cerné nos envies et nos goûts et nous a ramené deux vins délicieux. La touche appréciable : il vous le fait goûter et vous explique ce que vous y trouvez (plutôt fruité, plutôt boisé, etc).

Et pour clôturer le repas après une tarte aux framboises (miam), on vous amène le cadre d'une des ruches de la maison mère et vous pouvez gouter le miel des abeilles uccloises! C'est bien différent du Meli.

 

Plus d'infos