Les adresses de la rédac : l'expérience de Da Mimmo

Les adresses de la rédac : l’expérience de Da Mimmo
6 images
Les adresses de la rédac : l’expérience de Da Mimmo - © Tous droits réservés

On utilise volontairement le mot expérience. Pas pour surfer sur la vague de la tendance au « tout expérience » mais parce que le moment passé dans ce restaurant gatronomique ne peut s’apparenter à un simple repas.

Da Mimmo, c’est un restaurant gastronomique italien qui a été repris en 2019 par la famille Litvine, après plus de 25 années d’exercices. Suite à des problèmes de santé, l’ancien propriétaire, Mimmo (d’où le nom de l’établissement) a pris la décision de remettre son restaurant à ses amis et fins gastronomes. Grands amateurs de cuisine italienne, la famille Litvine a voulu conserver l’identité du restaurant dans ce quartier résidentiel de Woluwe Saint-Lambert. En sortant de la bouche de métro, on ne se doute pas qu’une centaine de mètres plus loin, un écrin de gourmandise se cache en face d’une épicerie portugaise.

 

Il fait déjà noir dehors et les lumières tamisées du restaurant nous invitent à entrer. La musique douce mais présente, la décoration résolument moderne mais cosy et l’ambiance générale nous mettent à l’aise directement. Pas de chichis, pas de faux semblants, c’est un gastronomique qui se veut abordable par son atmosphère comme par ses prix (baissés depuis la reprise du restaurant).

Ce que nous avons mangé

Nous nous sommes laissés guider par le chef tout au long du repas. Allant de surprise en surprise, nous sommes partis en Italie sans décoller de Bruxelles. Le voyage commence par des mignardises qui laissent présager du meilleur pour la suite : une crème brûlée foie gras, caramel et pecorino, une gougère au parmesan et une mousseline de topinambours et truffe.

Le menu 5 services continue sa croisière : queues de langoustines accompagnées d’un espuma de girofles qui perturbe d’abord et accompagne ensuite parfaitement l’iode de l’ingrédient principal.

S’en suit une étape supplémentaire en mer : un petit pavé de Saumon Chinook (le roi des saumons) légèrement cuit. Il fond dans la bouche et est parfaitement accompagné d’une petite salade de fenouil (nous n’aimons pas ce légume mais l’ensemble est d’un tel équilibre que nous en avons oublié nos préférences habituelles).

Après deux escales en mer, nous retrouvons la terre ferme mais nous envolons aussitôt dans un autre univers. Ce plat a été le coup de foudre du repas, il n’est pas la spécialité de la maison pour rien : une raviole d’œuf mollet dans une sauce à la sauge et recouverte de copeaux de truffes fraîches. Un moment gastronomique comme nous en avons peu vécu (et auquel la photo ne rend pas justice).

Nous sommes accompagnés tout au long du repas par un accord mets et vins des plus précis. La nouvelle politique de la maison : proposer des grands vins au verre. Nous ne parlons pas ici des grandes maisons archiconnues (Petrus, Latour, et autres) mais de vins bio (parfois même en biodynamie) sélectionnés pour accompagner les merveilles des assiettes et pour être dégusté religieusement tant ils ont de saveurs à développer.

Le voyage se termine par un dessert, nous partons sur des chemins différents cette fois et testons le Pavlova (légèrement trop acide) et le tiramisu déstructuré (une apothéose).

Soulignons, pour finir, le service précis et personnalisé. On prend le temps de discuter, de nous expliquer chaque vin, chaque plat et de plaisanter.

Une expérience gastronomique hors du commun où rien n’est un hasard, tout a un sens.

Plus d’infos

  • Adresse : Avenue du Roi Chevalier, 24 à 1200 Bruxelles
  • Prix : En plus de la carte, 3 menus sont proposés : le menu déjeuner à 45€, le menu "pasta" en 4 services à 76€ et le menu découverte en 5 services à 105€.
  • Site internet : https://www.da-mimmo.be/