Le 65 degrés, un restaurant différent

Le 65 degrés, un restaurant différent
4 images
Le 65 degrés, un restaurant différent - © Tribe

Vous en avez peut-être déjà entendu parler, il avait défrayé la chronique au moment de son ouverture, en septembre 2018.

Le concept est simple mais innovateur dans le monde de la restauration belge : l’intégration.

L’inclusion par le travail des personnes handicapées

Sur 9 employés, 5 sont trisomiques et un autiste.

Le projet, ce sont deux couples qui l’ont mis en place : Adélaïde et Donatien Aymer de la Chevalerie, et Laure et Valentin Cogels. Ils se sont lancé ce pari un peu fou fin 2016, sur base d’un concept qui fonctionnait en France ("Le Reflet" à Nantes, par exemple). Ils ont déjà tous un job prenant et décident donc de s’entourer de professionnels de l’Horeca pour gérer le projet au quotidien.

Bien que le restaurant ait un statut d’asbl, ce n’est pas un projet caritatif mais bien une entreprise qui vise la rentabilité pour démontrer son intérêt réel dans une société qui aujourd’hui encore met au ban les personnes différentes. Selon Adélaïde, "l’objectif du restaurant est avant tout de démontrer que la personne handicapée a toute sa place dans la société. […] Si nous sommes capables d’intégrer deux tiers de personnel handicapé dans un tel contexte, nous pensons que d’autres entreprises pourraient s’inspirer du concept !".

Un restaurant haut de gamme

C’est un vendredi midi que nous nous sommes rendues au 65 degrés. Les premières arrivées, on est accueillies avec entrain par une équipe qui attendait visiblement le coup de feu. Ouvert depuis maintenant 7 mois, le restaurant ne désemplit pas. On dirait que le concept plaît et, au-delà de l’aspect social, le niveau gastronomique de la cuisine ne laisse pas à désirer.

Une décoration sobre qui pourrait sembler inexistante est relevée par l’histoire du lieu : nous sommes dans une maison de maître bruxelloise. De hauts plafonds, des moulures, des lustres flamboyants et quelques cadres contemporains suffisent à mettre une ambiance chaleureuse mais classe, comme on les aime. La touche de couleur (bleue pétrole, qu’on voit dans de nombreux établissements depuis quelques mois), c’est sur les chaises qu’on la retrouve. La cuisine ouverte rajoute un peu de convivialité pour faire de ce lieu un restaurant haut de gamme mais accessible.

L’œuf parfait, à 65°

On démarre le repas avec un apéritif : jus de grenades bio. Le menu n’est pas très long : deux entrées, deux plats et deux desserts. Un gage de qualité ! Nous choisissons de tout goûter, c’est facile, nous sommes à deux.

Le service suit rapidement et de manière professionnelle avec le sourire en plus qui n’est pas monnaie courante dans un milieu exigeant, huppé et où les clients ne sont pas toujours très agréables.

En entrée : d’un côté la burrata fumée et de l’autre l’œuf parfait. Plat signature de la maison (65° est la température de l’œuf parfait avant d’être le nom du restaurant), c’est un must et un délice. La carte est modifiée toutes les semaines mais cette entrée reste, il n’y a que l’accompagnement qui change. La seconde entrée n’avait rien à envier à la première, soulignons l’équilibre des saveurs (fumé, doux, amer), des textures (croquant des pois, douceur de la burrata) et des températures (un jus presque glacé et des légumes à température).

En plat, vous aurez chaque semaine le choix entre un poisson et une viande. Sans surprise, nous avons dégusté les deux : un bar aux petits légumes très frais et qui nous donne envie d’être en été et un cochon de lait accompagné de blettes et d’agrumes confits. Les goûts sont puissants mais équilibrés, la cuisson remarquable et la sauce accompagne parfaitement le cochon de lait.

Le dessert nous avait fortement intrigués : une mousse chaude au chocolat avec ses financiers et brownies. A ne pas prendre si vous n’aimez le chocolat que modérément, à commander impérativement si vous êtes un fan de chocolat. Ce n’est pas un dessert léger (sans pour autant être écœurant, ce qui nous avait fait un peu peur) mais qu’est-ce qu’il est bon !

En bref : un lunch qui a du caractère, tant dans l’assiette que dans l’aspect insolite du restaurant. On espère que ça donnera de bonnes idées à d’autres restaurateurs !

Plus d’infos

  • Adresse : Avenue Louise 173 à 1050 Ixelles
  • Ouvert uniquement sur réservation et le midi du lundi au vendredi
  • Prix : 3 services 39€, 2 services 34€ et 1 plat 28€
  • Site internet : https://www.65degres.be/