Des pâtes fraîches chez Voisin, au Châtelain

La réponse est non. On peut aussi aller chez Voisin!

Voisin, des pâtes fraîches dans un lieu convivial

Le titre vous dit tout, c'est la politique de la maison. Le chef Justin Châtelain élabore ses recettes et crée sa carte selon des critères de goût, de saison,
d’esthétique et de provenance. La majorité des producteurs sont sélectionnés par Louis Jones et Maxime Grell et sont exclusivement issus du circuit court. Les assiettes proposées évoluent en fonction de la disponibilité des ingrédients, du local en veux-tu en voilà. 

Ce qu'on aime? Le côté pâtes fraîches à la belge. Le chef n'est pas là pour nous présenter des plats typiquement italiens mais bien des revisites de classiques de notre gastronomie. On vous parle ici du spaghetti bolo, des pâtes jambon-fromage, etc. le tout en version un peu plus classe que celle de votre cuisine.

Les lieux sont chaleureux, les tables un peu les unes sur les autres mais on n'est pas mécontent de savoir ce que les voisins ont pris pour choisir nous-mêmes ce qu'on va commander! Briques apparentes, parquet, tables marbrées et sièges en cuir, le restaurant est dans l'air du temps et on s'y sent bien. Et si vous aimez la couleur bleu pétrole qu'on voit actuellement partout, vous ne serez pas déçu.

L'origine du nom? Vous l'aurez compris : la convivialité.

“On a tous un voisin avec qui on s’entend bien, que l’on croise à un coin de rue et que l’on finit par inviter à manger chez soi pour prolonger une discussion tant agréable qu’imprévue”, expliquent les deux propriétaires. 

5 images
Un peu de briques, un peu de couleur © Tribe

Ce qu'on a mangé

Nous avons joué la carte de la convivialité (histoire d'être raccord avec le lieu) et commencé avec deux cocktails (on nous les avait recommandé avant de venir) : mojito et gin revisité. Accompagné d'une planche mixte (le "mariage parfait"), on s'est échangé les cocktails et, rien à faire, impossible de savoir lequel est le meilleur (je garde une préférence pour mon gin rose, hyper girly). C’est Thomas Delvaux qui nous régale, le mixologiste propose une carte de cocktails adaptés aux goûts classiques et aux audacieux (qui veut de l’œuf dans son cocktail?). La planche n'est pas en reste, tout ça ne présage que du bon pour la suite! 

L'idée sympa : comme son grand-frère Djo (dont on vous parlait ici), Voisin aime les apéros et certaines tables autour de nous n'étaient venues que pour ça, démarrer la soirée dans un cadre sympa avec des cocktails délicieux et une planche qui rempli déjà bien!

5 images
Des cocktails très osés © Chloé Rosier

En plat, nous avons pris les gnocchis (à prononcer "gnoki") au magret de canard en croûte de sésame et crème de pleurotes. Une tuerie (et pour de gros appétits donc évitez la planche si vous avez un petit estomac), le canard est parfumé, les gnocchis cuit parfaitement et les pleurotes sont nombreuses. La sauce qui accompagne le tout est savoureuse et n'est pas là pour faire joli, elle a sa place dans l'assiette!

Petit bémol sur les raviolis saumon-roquefort-épinards qui sont un peu trop généreux en roquefort donc à ne prendre que si on est fan de ce bleu délicieux!

5 images
Une assiette plus que généreuse © Chloé Rosier

Pour finir ce petit voyage en Belgique transalpine, nous sommes parties sur un classique : le coulant au chocolat. Nous aurions pu prendre une des compositions originales proposées au menu mais parfois, on a juste besoin d'un dessert réconfortant qu'on connait bien. Le risque : être déçu. Parce qu'un classique, il faut le respecter et le faire à la perfection, rien de pire qu'un fondant sec ou qu'une crème brûlée pas craquante. Pas de soucis ici, nous n'avons pas été déçues si ce n'est par la présence peut-être un peu trop faible des framboises et myrtilles qui accompagnaient le coulant au chocolat.

En bref : un resto entre copines hyper sympa, une addition légère, un service adorable et des estomacs très (trop?) remplis!

5 images
Et pur bien terminer le repas... un coulant au chocolat © Chloé Rosier

Plus d'infos

  • adresse : 31, rue Tabellion, 1050 Bruxelles
  • prix : entre 14€ et 23€ le plat
  • horaires : 12h-14h30 et 18h30-22h30 (fermé le lundi et samedi midi)
  • site internet : http://www.voisin-bistrobar.be/ (pas encore très fourni)