Que mange-t-on chez Christophe Bacquié, nouveau trois étoiles ?

Christophe Bacquié cuisine à l'Hôtel du Castellet
Christophe Bacquié cuisine à l'Hôtel du Castellet - © Hôtel du Castellet

Bibendum a rendu son verdict étoilé. Christophe Bacquié rejoint le cercle très fermé des chefs qui ont obtenu le Saint-Graal du guide Michelin en France.

Aux fourneaux de l'Hôtel du Castellet depuis le 1er novembre 2009, le meilleur ouvrier de France signe une composition en hommage à la Méditerranée, agrémentée de langoustines, de rouget barbet de roche et de saint-pierre.

 

Élevé en Corse, et devenu virtuose des fourneaux lorsqu'il officiait à la Villa de Calvi, Christophe Bacquié fait au honneur au territoire insulaire dans sa cuisine. A l'hôtel du Castellet, il ose imbriquer les caractères de la Corse et de la Provence pour servir une proposition méditerranéenne résolument française dans un menu dédié intitulé "au fil des années". Compter 165 euros les quatre plats, 175 euros les cinq. Dans ce déroulé, le nouveau trois étoiles réunit ses recettes "chouchou". Le chef revisite par exemple l'aïoli et lui associe du poulpe de Méditerranée.

 

Titulaire du titre de meilleur ouvrier de France depuis 2004, Bacquié est aussi un technicien. Il prépare un lièvre à la royale pour les papilles carnassières, ou cuit dans une croûte de sel son "pigeonneau au sang". En saison, la couleur de la langoustine répond à la chair orangée de la butternut. Le menu de saison en six plats coûte 180 euros, et en trois plats 125 euros. 

 

Attaché au terroir tricolore qui fait écho à son col, Christophe Bacquié défend ardemment le travail des campagnes françaises, en précisant ce qu'il appelle ses "fournisseurs de goût" à la fin de chaque carte.