Les adresses de la rédac : le Louise 345 et La Table de Mus pour un diner gastronomique

Les bonnes adresses de la rédac : le Louise 345 et La Table de Mus pour un diner gastronomique
8 images
Les bonnes adresses de la rédac : le Louise 345 et La Table de Mus pour un diner gastronomique - © Chloé Rosier

Deux restaurants plus chers qu'à notre habitude mais qui ne vous décevront surement pas.

Tendance vous propose de découvrir deux restaurants gastronomiques qui sont des petites adresses qui cachent bien leur jeux, chacune à leur manière.

Louise 345, venez manger à la maison mais en mieux

Caché au milieu des maisons et immeubles de l'avenue Louise, ce restaurant n'a pas pignon sur rue car le seul indice de sa présence est une petite plaque indiquant le nom du Louise 345. Du reste, pas de devanture, pas de carte, seulement une sonnette comme si vous alliez manger chez des amis.

 

Une cheffe étoilée : Isabelle Arpin

Isabelle, c'est une jolie histoire comme on les aime parce qu'elle a commencé dans la finance. Non pas que nous ayons une attirance particulière pour ce milieu mais parce que la cuisine est venue à elle plus que l'inverse. En dépannant un jour un ami restaurateur, elle va se rendre compte qu'elle s'est trompée de vocation. Un nouveau diplôme en poche, elle part travailler pour de jolies tables comme au restaurant Auteuil, ou encore à Bruxelles au restaurant Alexandre. Elle s'essaie ensuite à la tête des fourneaux du WY, sous la houlette du chef étoilé Bart De Pooter. Finalement, c'est au Louise 345 qu'elle pose ses valises pour notre plus grand plaisir.

Son concept est simple :  " Indépendante des modes et de la dictature des tendances mais aussi précise et gourmande que possible ! Avec, à côté des suggestions de l’instant à la carte, un concept de menus de trois à six services faisant la part belle aux meilleurs produits de saison et changés toutes les quatre à cinq semaines. Et bien sûr une formule de lunch."

Un cadre d’antan

Lorsque vous entrez dans le restaurant, vous avez l’impression d’entrer chez quelqu’un (en y étant invité bien entendu) et c’est avec plaisir que vous admirez les bouquets de branches de cerisiers du Japon qui répondent avec goût au papier peint japonisant des frères Wamback (Vatos). Un boudoir suivi d’une salle à manger où seules 8 tables permettent au lieu de rester cosy et agréable.

La maison de maître est restée belle et grandiose et les touches de modernité n’entachent en rien les moulures du plafond, les cheminées de marbre, les parquets et les portes vitrées de style Art Déco. On s’y sent comme dans un cocon si ce n’est peut-être le manque de luminosité qui va de paire avec ces belles maisons bruxelloises.

Un repas gastronomique

Nous avons commencé la soirée dans le jardin à l’abris de l’effervescence du centre et de l’avenue Louise. Vous n’entendrez rien d’autre que les oiseaux et les verres qui tintent. Le jardin est composé de deux espaces qui permettent aux convives de se sentir chez eux pour prendre l’apéritif accompagné de mise en bouche. Lorsque nous y étions, nous avons pu gouter à une kroupouk aux fines herbes délicieuse.

L’apéro terminé, on vous invite à table pour commencer le repas. Vous aurez le choix entre 4 services différents (allant de 3 à 6 plats) avec ou sans l’accord vins. Nous avons choisi le 3 services avec les vins car nous aimons nous laisser porter par des gens qui connaissent leur métier et peuvent nous faire découvrir de belles choses comme ce fut le cas ici où le sommelier nous a présenté un vin blanc bio et biodynamique sec et sucré en même temps (oui c’est possible).

 

Le repas s’est déroulé en 5 temps de l’apéritif au dessert : amuses-bouches, boeuf fumé, légumes croquants et soja vintage, bar de ligne et riz souflé, fraises et glace au thé fumé.

 

Nous aimerions pointer aussi le service du restaurant qui n’est pas peteux comme on pourrait le craindre dans un cadre et avec des prix comme ceux du 345 Louise. Amical, sobre, personnalisé, nous avons pu discuter avec le maître d’hôtel des vins bios qu’ils proposent. Nous y retournerons certainement la prochaine fois que nous aurons un bel évènement à célébrer.

Plus d'infos

La Table de Mus : une belle surprise

Si comme nous, vous avez été voir leur site internet, vous avez dû vous demander dans quelle gargote vous alliez manger. Et bien nous sommes heureux de vous dire que ce n'est pas une gargote et qu'à défaut d'être fort en informatique, ils sont fort dans l’assiette.

Le restaurant existe depuis 2015 mais nous ne nous étions jamais arrêté devant jusqu’à l’obtention récemment d’un Delta d’Or qui nous a donné envie d’aller y faire un tour.

Comme pour le Louise 345, l’accord mets-vin prime pour découvrir cette table gastronomique. La générosité et l’ambiance bon enfant en font un endroit convivial où les papilles seront en joie.

Mus, un chef qui vole de ses propres ailes

Mus, c’est l’abréviation de Mustafa, formé par de grands chefs, des sommeliers de talents, et des maitres d'hôtels passionnés, tels : Madame Ayse Ucar et Roland Debuyst, il n'a cessé d'apprendre l'ABC du métier avant de se lancer dans sa carrière en solo (grand bien lui en a pris).

Le concept qui nous parle : utilisé des produits de saison et ne pas proposer de cartes afin d’être toujours flexibles par rapport aux arrivées.

Mus propose différentes options (vins inclus) : le lunch avec entrée, plat et dessert, le Menu passion 3 services , le Menu Freedom à 4 services , le Menu Love en 5 services et le menu Mus à 6 plats avec 3 entrées, 1 plat, fromages et dessert, de quoi contenter tous les appétits (faites attention, il est généreux!). Les mises en bouches sont déjà nombreuses et vous donnent une belle introduction à ce que sera la suite du repas.

Coup de coeur pour la soupe aux champignons (dont de la truffe) et petits croutons.

Originalité et service

L’originalité de la cuisine se retrouve tant dans les accords des ingrédients que dans les techniques. Nous avons pu gouter un thon rouge cru accompagné de betterave et de foie gras. Un délice! Pour la 3ème entrée, c’est un fumage instantané qui nous a été proposé (comme vous pouvez le voir sur notre page instagram) qui est très visuel mais (à cause de son caractère instantané, n’est pas très visible en bouche).

 

Nous avons particulièrement aimé le service (notre pêché mignon) avec à chaque fois des explications sur ce que l’on mange, sur la provenance du vin, ses caractéristiques, les goûts et arômes que l’on peut y retrouver. Un gros point positif, nous y étions avec une personne intolérante au lactose et chaque plat a non seulement été débarrassé de toute trace de lait mais a été modifié pour ne pas que la personne se retrouve sans sauce ou condiment.

 

Un coup de coeur assuré dans un cadre urbain mais pitoresque des petites ruelles de notre Bruxelles. C'est ainsi qu'au hasard des jours, on peut y croiser des " people " comme Christian Clavier, Ary Abittan, Patrick Ridemont ou Marc Wilmots. Digne d'un restaurant en chemin vers l'étoile, la Table de Mus est entré au Michelin fin 2017. Aujourd'hui, il reçoit le Delta D'or, une récompense bien méritée.

Plus d’infos :

  • Adresse : Place de la vieille halle aux blés, 31 à 1000 Bruxelles
  • Site internet : http://www.latabledemus.be
  • Important : réservation conseillée au 02/511 05 86