Le restaurant new-yorkais "Le Bernardin" entre dans le guide des Grandes Tables du monde

Le Bernardin est tenu par le chef Éric Ripert.
Le Bernardin est tenu par le chef Éric Ripert. - © Nigel Parry

Alors que tous les regards sont tournés vers Michelin qui a annoncé ce lundi 5 février son palmarès de nouveaux restaurants étoilés, les Grandes Tables du monde dévoilent leur dernier opus, qui compte dix nouveaux membres, dont le restaurant du chef français Éric Ripert, à New York.

Ce n'est pas un hasard si les Grandes Tables du monde lancent leur guide le même jour que la sélection 2018 du guide rouge. Les nouveaux membres du premier ouvrage doivent en effet détenir au moins deux étoiles lorsqu'ils entrent au sein de l'association internationale.

 

De New York à Milan

Pour ce cru 2018, les Grandes Tables du monde accueillent des adresses déjà reconnues. L'ajout du restaurant "Le Bernardin" en est sans doute un parfait exemple, puisque son chef Éric Ripert a maintes fois décroché le titre du meilleur restaurant de New York. La table dédiée aux saveurs marines brandit trois macarons. 

Après l'arrivée en 2017 du restaurant gastronomique du Ritz et du Mirazur (Menton), cette édition 2018 accroît toujours plus la présence des tables transalpines. Dans la région du lac de Garde, à Gargnano, Stefano Baiocco représente la Villa Feltrinelli tandis que l'une des tables plus courues de Milan, le Seta dirigé par le chef Antonio Guida, complète les ajouts italiens.

L'édition 2018 du guide des Grandes Tables du monde accueille enfin Sat Bains du restaurant Sat Bains à Nottingham (Royaume-Uni), William Frachot du Restaurant Chapeau Rouge à Dijon (Côte-d'Or), Peter Knogl du Grand Hôtel des 3 rois à Bâle (Suisse), Andreas Krolik et Robert Mangold du restaurant Lafleur à Francfort (Allemagne) et Mario Sandoval du Restaurant Coque à Madrid (Espagne).