Le chef Joël Robuchon en dix dates-clés

Robuchon avait participé au festival "Taste of Paris", au Grand Palais à Paris en 2015.
Robuchon avait participé au festival "Taste of Paris", au Grand Palais à Paris en 2015. - © MARTIN BUREAU / AFP

Considéré comme le plus grand chef français, aux côtés de son aîné Paul Bocuse décédé en janvier 2018, Joël Robuchon laisse une empreinte indélébile dans le grand livre de la gastronomie tricolore. Voici pourquoi en dix dates clés. 

 

1976 : Joël Robuchon obtient le titre de Meilleur ouvrier de France et revêt le fameux col bleu, blanc, rouge distinctif. Cette année-là, il effectue son tout premier voyage au Japon, auquel il vouera à tout jamais une grande passion. 

 

1978 : Joël Robuchon décroche ses toutes premières deux étoiles. Il cuisine alors à l'Hôtel Nikko, à Paris. 

 

1984 : Le Poitevin entre pour la première fois dans le cercle très prisé des cuisiniers triplement étoilés. Il obtient ce graal pour son restaurant parisien "Jamin", situé dans le XVIe arrondissement et ouvert trois ans plus tôt. 

 

1987 : Joël Robuchon ajoute un nouveau titre à son palmarès et devient le "Chef de l'année". 

 

1990 : Une année après avoir désigné Paul Bocuse "Cuisinier du siècle", le guide Gault&Millau passe le flambeau à Joël Robuchon en le titrant à son tour. 

 

1994 : Le magazine américain "International Herald Tribune" qualifie son restaurant parisien éponyme, installé avenue Raymond-Poincaré, de "meilleur restaurant au monde". 

 

1996 : Coup de tonnerre dans le monde de la gastronomie : Joël Robuchon décide de fermer son restaurant et rend ses trois étoiles. 

 

2000 : Joël Robuchon devient un visage emblématique de la télévision française, avec son émission de cuisine programmée sur France 3 "Bon appétit bien sûr". Sa carrière cathodique avait démarré quelques années plus tôt avec le programme "Cuisinez comme un grand chef", diffusé sur TF1 de 1996 à 1999. 

 

2003 : Le grand chef français ouvre le premier "Atelier de Joël Robuchon" à Tokyo et un autre à Paris. Ici, Robuchon bouscule les codes de la gastronomie et sert une cuisine de produits dans un cadre convivial en rouge et noir. D'autres adresses seront ouvertes aux quatre coins du monde : à Las Vegas en 2005, Hong Kong en 2006, Singapour en 2011...

 

2015 : Joël Robuchon dévoile les grandes lignes de l'un des projets qui lui a le plus tenu à coeur dans sa vie : une école de cuisine. D'envergure internationale, son institut est pensé pour prendre ses quartiers dans un monastère-hôpital, classé monument historique à Montmorillon, dans la Vienne. Le grand chef rêve d'en faire un incubateur des chefs de demain. Le projet avait pris beaucoup de retard et il était le point d'être bouclé.