Une mammographie pour dépister le cancer du sein peut être bénéfique dès 30 ans

Une mammographie pour dépister le cancer du sein peut être bénéfique dès 30 ans
Une mammographie pour dépister le cancer du sein peut être bénéfique dès 30 ans - © choja - Getty Images/iStockphoto

Une nouvelle étude américaine de la RSNA (Radiological Society of North America) a révélé que la mammographie dès 30 ans était bénéfique pour les femmes présentant trois facteurs de risque: seins denses, antécédents personnels de cancer du sein ou antécédents familiaux de cancer du sein.

 

La mammographie est l'examen d'imagerie standard pour le dépistage du cancer du sein. L'American Cancer Society préconise un examen annuel à partir de 40 ans. En France, le programme du dépistage organisé du cancer du sein n'est recommandé que pour les femmes âgées de 50 à 74 ans.

L'institut national français du cancer recommande un examen clinique des seins par palpation tous les ans, dès l'âge de 25 ans. La détection de la densité des seins est pourtant, par exemple, impossible avec une simple palpation.

L'étude publiée a prouvé que les mammographies pouvaient être bénéfiques dès 30 ans, remettant en cause les recommandations d'âge minimal pour le dépistage du cancer du sein portées par les instituts spécialisés.

 

Pour l'étude, l'équipe de chercheurs de la NYU Langone Health à New York a comparé les performances de dépistage des mammographies réalisées sur des femmes de 30 à 39 ans, avec celles réalisées sur des femmes de 40 à 49 ans.

Ce sont en tout 5,7 millions de mammographies de dépistage du cancer du sein qui ont été réalisées sur plus de 2,6 millions de femmes, sur une période de huit ans entre janvier 2008 et décembre 2015 dans 150 installations réparties dans 31 États américains. Les chercheurs se sont particulièrement intéressés à trois facteurs de risque: les antécédents familiaux et personnels de cancer du sein et les seins denses.

Pour évaluer la performance du dépistage par mammographie, quatre mesures ont été analysées: le taux de détection du cancer, le taux de rappel, la valeur prédictive positive (probabilité que le cancer soit présent) pour la biopsie recommandée, et pour la biopsie réalisée.

 

Dans l'ensemble, les femmes âgées de 30 à 39 ans avaient des taux de détection du cancer similaires, bien que les taux ne soient pas significativement plus élevés pour les personnes présentant au moins un des trois risques cités précédemment.

L'équipe de chercheurs a constaté en revanche que le taux de détection du cancer était similaire chez les femmes âgées de 30 à 39 ans présentant un des trois risques, et chez les femmes de 40 à 44 ans présentant un risque moyen.

Pour dépister un cancer du sein, il serait bénéfique d'informer les plus jeunes générations et de proposer un dépistage dès 30 ans aux personnes les plus à risque.