Une femme en Australie souffrait de maux de tête à cause de larves de ténia dans son cerveau

Une femme australienne de 25 ans a découvert qu’elle avait des larves de ténia dans son cerveau après avoir souffert de maux de tête depuis plus de sept ans.

Les douleurs étaient causées par des larves de ténia qui avaient pris place dans son cerveau, selon une nouvelle étude sur son cas par l’American Journal of Tropical Medicine and Hygiene publiée le 21 septembre et relayée par CNN.

La femme, qui n’a jamais voyagé à l’étranger, est le premier cas indigène de la maladie en Australie, d’après l’étude. Les précédents cas australiens de cette infection provenaient d’immigrants ou de résidents de retour de régions où la maladie est endémique, telles que l’Afrique, l’Asie et l’Amérique latine.

 

Des maux de tête pendant 7 ans, des larves depuis autant de temps

Au cours des sept dernières années, cette dame s’est plainte de maux de tête se produisant deux ou trois fois par mois mais repartait toujours avec des médicaments contre la migraine. Elle s’est inquiétée récemment parce que son dernier épisode de maux de tête a duré plus d’une semaine et était accompagné de troubles visuels sévères.

Après une IRM de son cerveau, les médecins ont pensé que c’était une tumeur et ont donc opéré au plus vite. Cependant, loin de retirer une tumeur du cerveau, c’est en fait un kyste rempli de larves de ténia qu’ils ont extrait. On est tous soulagés pour cette dame qui ne souffre plus d’aucun trouble depuis le retrait du kyste.

 

Une condition connue de la médecine

Même si l’on peut croire que ce genre de situation est extrêmement rare, ce n’est pas la première fois qu’une situation pareille arrive. Cette condition est connue sous le nom de neurocysticercose et peut provoquer des symptômes neurologiques lorsque des kystes larvaires se développent dans le cerveau.

La neurocysticercose est mortelle et l’une des principales causes d’épilepsie chez l’adulte dans le monde, a déclaré le Centers for Disease Control and Prevention (CDC) des États-Unis.

Les ténias s’installent généralement dans les intestins humains, une infection connue sous le nom de téniase. Le parasite est généralement transmis lorsque les gens consomment du porc mal cuit – les porcs sont souvent des hôtes intermédiaires du ténia – ou entrent en contact avec de la nourriture, de l’eau et du sol contaminés par des œufs de ténia.

 

Un métier et une vie sans risque pourtant

La femme, qui travaillait comme barista, était considérée comme n’ayant aucun ou que de très faible risque d’infection par des larves de ténia mais elle aurait ingéré accidentellement des œufs de ténia libérés par un porteur.

Un homme du Texas a eu une expérience similaire, souffrant de maux de tête pendant plus d’une décennie, ils étaient en fait causés par des larves de ténia qui s’étaient logées dans son cerveau.

La meilleure ligne de défense contre une infection similaire consiste à cuire la viande à des températures sûres, à se laver les mains avec du savon avant de manger et à ne manger que des aliments dont vous pouvez vous assurer qu’ils ont été cuits dans de bonnes conditions sanitaires.