Un quart des cas d'asthme infantile avec obésité pourraient être dus à la surcharge pondérale

Un quart des cas d'asthme infantile avec obésité pourraient être dus à la surcharge pondérale
Un quart des cas d'asthme infantile avec obésité pourraient être dus à la surcharge pondérale - © bubutu- - Getty Images/iStockphoto

De nouvelles recherches américaines ont montré que le fait d'enregistrer un excès de poids pourrait causer environ un quart des cas d'asthme chez les enfants obèses.

 

Des chercheurs de la Duke University en collaboration avec le National Pediatric Learning Health System (PEDSnet) américain ont mené une vaste étude sur 507.496 enfants âgés de 2 à 17 ans.

Après avoir observé les enfants en moyenne pendant quatre années, les chercheurs ont trouvé que les enfants obèses enregistraient un risque accru de 30% de développer un asthme en comparaison avec les enfants de poids normal, alors que ceux en surpoids mais pas obèses augmentaient leur risque de 17% de développer cette maladie.

 

Leurs résultats, relayés par la revue Pediatrics, restaient pertinents même après avoir pris en compte d'autres facteurs de risques comme le genre, l'âge, le statut socio-économique et les allergies. 

Les chercheurs ont ajouté qu'environ 23 à 27% des nouveaux cas d'asthme avec obésité pouvaient être attribués à l'obésité, ce qui signifierait qu'environ 10% des cas pourraient être évités dans ce groupe d'âge, qui représente près d'un million de jeunes Américains.
 

"L'asthme est la maladie chronique numéro un chez l'enfant et certaines des causes comme la génétique et les infections virales au cours de l'enfance sont des choses que l'on ne peut pas prévenir", a commenté l'auteur de l'étude, Jason E. Lang.

"L'obésité pourrait être le seul facteur de risques de l'asthme infantile qui pourrait être évitable. C'est une nouvelle preuve de l'importance de l'activité physique chez les enfants pour qu'ils gardent un poids sain."

 

Les chercheurs ont noté que l'étude avait cependant ses limites et que de plus amples recherches étaient nécessaires pour prouver que le surpoids et l'obésité étaient des causes directes des changements qui provoquent l'asthme.

"Je pense qu'il est raisonnable de se soucier du lien causal", a précisé le professeur Lang. "Il semble que le fait de devenir obèse ou en surpoids à l'enfance augmente de manière significative le risque de développer de l'asthme, ce qui dirige encore une fois l'attention vers l'importance de prévenir l'obésité dès le plus jeune âge."