Un implant biodégradable pour régénérer les nerfs d'un muscle

L'implant se résorbe dans le corps au bout de deux semaines.
L'implant se résorbe dans le corps au bout de deux semaines. - © Courtesy of Northwestern University

Stimuler par impulsions électriques, via un implant pas plus grand qu'une pièce de monnaie et fin comme une feuille de papier, la régénérescence des nerfs d'un muscle, telle est l'avancée technologique faite par des chercheurs de la Northwestern University et de la Washington University Srtbfedicine.

 

Cette découverte médicale a été menée sur des rats alors que les nerfs des muscles de leur patte étaient endommagés. Après l'installation de l'implant, des pulsions électriques ont été émises sur le nerf touché. L'implant est alimenté et contrôlé sans fil par un boîtier externe, précisent les chercheurs, dont l'étude a été publiée dans la revue scientifique "Nature Medicine".

 

L'expérience s'est déroulée avec plusieurs rats, dont certains étaient stimulés une heure par jour à raison d'un, trois ou six jours de traitement. D'autres n'avaient pas de traitement du tout. Les chercheurs ont analysé leur convalescence durant dix semaines. Le constat est sans appel: la stimulation électrique a accéléré le processus de régénération du nerf. Et plus encore pour ceux dont les stimulations ont duré plus longtemps.

Cet implant est biodégradable et se résorbe totalement en maximum deux semaines. Aucun effet secondaire n'a été constaté suite à son absorption par le corps.

 

Les chercheurs travaillent déjà à des implants qui dureraient plus longtemps et envisagent d'autres utilisations, comme un pacemaker. Ils espèrent notamment que ce genre de matériels de "médecine bioélectronique" puissent compléter ou remplacer à terme certains traitements médicaux, voire les implants permanents. Ne reste plus qu'à tester ces appareils de nouvelle génération sur l'homme.