Si vous dormez peu, vous risquez de vous déshydrater

Une équipe de chercheurs de l'Université de Pennsylvanie aux Etats-Unis, dirigée par le professeur Asher Rosinger, a découvert que dormir 6 heures par nuit plutôt que 8 augmentait les risques de déshydratation de 16 à 59%.

Les comportements de 20.000 Américains et Chinois ont été étudiés. Ils ont été interrogés sur leurs habitudes de sommeil et leur urine a été analysée. Les adultes ayant dormi six heures avaient une urine plus concentrée, signe d'une hydratation insuffisante.

Humeur altérée, affections rénales : des effets à court et long termes

Cette déshydratation peut avoir des effets négatifs sur l'humeur, la cognition, la performance physique. A long terme, cette déshydratation peut entraîner des infections urinaires et des calculs rénaux.

C'est l'hormone vasopressine qui régule l'hydratation tout au long de la journée et de la nuit. Cette dernière est diffusée tardivement dans le cycle du sommeil, ce qui signifie que les personnes qui dorment peu loupent la diffusion en grande quantité de cette hormone.

Si une personne ne se sent pas bien après une courte nuit de sommeil, ce n'est pas uniquement à cause de la fatigue, la déshydratation y est pour beaucoup. Il est donc nécessaire de boire beaucoup d'eau si on a passé une courte nuit.