Sans détour, un député autrichien alerte sur les conditions d'élevage des poulets européens

Thomas Waitz, un député écologiste autrichien, a interpellé un Commissaire européen sur les conditions d’élevages intensifs de poulets sur le continent et leur danger pour l’Homme.

C’est un puissant discours qu’a tenu Thomas Waitz au Parlement européen ce jeudi 4 octobre. Lors d’une prise de parole, le député écologiste autrichien s’est exprimé sur les conditions d’élevage des poulets en Europe en interpellant un Commissaire européen: "Vous avez dit que l’Europe serait un acteur international de l’exportation de poulets. Pensez-vous vraiment qu’il soit avisé de soutenir la production européenne en utilisant du soja brésilien génétiquement modifié et cultivé dans des zones où la forêt a été coupée, puis donné à des poulets qui alimenteront le marché mondial? L’ammoniaque reste ici, la contamination des eaux souterraines reste ici et l’élevage intensif reste ici".

 

Un danger pour l’Homme

Au-delà des conditions dans lesquelles sont élevés les poulets, le député pointe les impacts nocifs, sur l’Homme, de l’alimentation génétiquement modifiée de ces élevages. "Si vous ne désirez pas cela pour des raisons de bien-être animal, si vous vous moquez de la souffrance des poules, faites-le au moins pour protéger la santé des Européens: 25.000 morts chaque année, à cause des germes ultra résistants." Thomas Waitz fait ici référence aux décès causés par des bactéries qui deviennent ultra résistantes en raison du mauvais emploi des antibiotiques chez certains animaux, notamment dans leur alimentation. En 2017, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) avait publié une liste de de bactéries résistantes afin d’inciter les gouvernements à se mobiliser pour développer la recherche de nouveaux antibiotiques.