Rhinite allergique: pourquoi il ne faut pas laisser ses crises allergiques sans traitement

Il existe 2 types de rhinites allergiques : saisonnière et chronique. Comme son nom l'indique, la rhinite saisonnière se manifeste durant une saison, généralement le printemps.

La rhinite allergique chronique persiste toute l'année. Ce genre d'allergie touche les personnes sensibles aux allergènes qui dominent les 4 saisons ou aux animaux domestiques et aux acariens. Son diagnostic se fait grâce à des tests cutanés.

  • Les symptômes de la rhinite allergique sont identiques et ils débutent généralement par un éternuement répétitif, suivi d'un écoulement nasal, d'une conjonctivite et d'une difficulté de la respiration.
  • L'obstruction du nez engendre une fatigue et des troubles lors du sommeil.
  • De plus, certaines aggravations telles que les crises d'asthme et l'urticaire peuvent apparaître. Il est donc primordial de consulter un médecin pour prendre en charge cette maladie.

Eviter tout contact avec les éléments allergènes ne suffit pas et un traitement de fond doit être pris pour améliorer la qualité de vie de la personne allergique.