Régime Atkins : du bon et du moins bon

Régime Atkins : du bon et du moins bon
Régime Atkins : du bon et du moins bon - © GlobalStock - Getty Images

Le régime Atkins exclut totalement les glucides de l'alimentation durant une à deux semaines, pour rétablir le métabolisme, brûler les graisses excédentaires et combattre l'hypertension artérielle. Ses trois fondements : pas de sensation de faim, pas de comptage des calories, pas de pilule miracle.

Qualifié par les nutritionnistes de « passeport pour l'infarctus », ce régime est tombé dans l'oubli avant de refaire surface en 2005 avec, comme nouveauté, une légère réintroduction des céréales.

 

« Faites de votre corps un bruleur de calories » !

Le Docteur Atkins a élaboré une première version de son régime qui est apparu dans la littérature en 1972, comme l'un des premiers du genre « low-carb », une notion nouvelle à l'époque. En effet, en l'absence de glucose, l'organisme produit des corps cétoniques en se servant des graisses. Ce carburant, fait de graisses, remplace alors le glucose et permettrait ainsi de perdre du poids. Selon le Docteur, il faut donc limiter les apports glucidiques afin que l'organisme soit en situation de brûler plus facilement les graisses.

Le régime a été entièrement remanié en 2011, et repose toujours sur un système similaire, avec des messages du type « faites de votre corps un brûleur de calories ». Le « nouvel Atkins» est le régime constitué de 4 phases, et est extrêmement populaire à travers le globe.

 

Un régime en quatre phases

La première étape est appelée la phase de démarrage et dure au moins deux semaines. C'est au cours de cette période que le corps s'adapte à sa nouvelle alimentation en limitant à 20 grammes quotidiens sa consommation en glucides et à 50 grammes par repas celle en légumes verts.

La seconde phase est la perte de poids, qui consiste à rendre moins restrictive votre alimentation progressivement. Il faut commencer par amener des aliments comme les légumineuses ou les noix et la consommation quotidienne en glucides peut être augmentée de 5 grammes.

La phase trois est la pré-stabilisation qui prend forme par un fort ralentissement de la perte de poids. C'est à ce moment du régime Atkins qu'il vous faut adopter de bonnes habitudes alimentaires. Les glucides peuvent être augmentés de 10 grammes par jour jusqu'à atteindre votre seuil glucidique.

La dernière étape vise une stabilisation du poids durable dans le temps pour laquelle les conseils personnalisés d'un professionnel de la nutrition sont obligatoires.

 

Les résultats

Ce régime est simple à comprendre. Il est inutile de se surveiller et de restreindre les quantités d'aliments autorisés. La perte de poids est rapide et couplée à une certaine euphorie, par l'excès de protéines dans les repas, et une baisse de l'appétit, par la sécrétion de corps cétoniques par l'organisme en réaction au régime.

 

Les inconvénients

Il semblerait que la perte de poids lors des premières semaines du régime Atkins soit davantage due à une élimination en eau, plutôt qu'en graisse. Vos muscles aussi risquent de se voir fondre en raison d'un manque de sucre.

Il serait néfaste pour la santé à cause d'une alimentation trop faible en comparaison aux besoins journaliers en raison d'une perte d'appétit qui va affaiblir, fatiguer, rendre nauséeuses et provoquer des carences en vitamines, minéraux et fibres chez les adeptes.

Les risques peuvent être bien plus importants si vous êtes sujet aux problèmes rénaux et cardio-vasculaires. D'un autre côté, ce régime à « taille unique » ne tient pas compte des différences génétiques qui font que les individus ont des besoins nutritionnels différents. Il peut par ailleurs, induire l'effet yo-yo à cause de la restriction importante au niveau des choix d'aliments.

 

Ce sont toutes ces raisons qui valent au régime Atkins de ne pas être conseillé par les spécialistes ou alors, sous condition d'un suivi très rapproché d'un professionnel de la santé.