Quand l'intelligence artificielle aide au diagnostic précoce d'Alzheimer

Si des tests simples, réalisés à la base de dessins, permettent aux médecins de déceler de premiers signes alarmants, l'intelligence artificielle pourrait bien produire des résultats beaucoup plus fiables qu'aujourd'hui. C'est la revue scientifique The Lancet qui rend compte de cette avancée.

Les premiers symptômes détectés dans 70% des cas

Les chercheurs se sont appuyés sur des données, s'étendant sur de nombreuses années, relatives à l'examen d'un dessin bien précis, qui représente ici deux enfants dans une cuisine en train de voler des cookies dans le dos de leur mère. Il faut savoir que ce test du dessin n'est pas nouveau en soi mais jusqu'à présent, il était soumis à la seule appréciation humaine, celle d'un médecin.

Ici, il est question de mettre l'intelligence artificielle à contribution, pour des résultats plus précis. Et il semblerait que cela marche.

A partir des réponses écrites fournies au fil des ans par un échantillon de 80 patients, dont finalement la moitié développeront la maladie après 85 ans, les médecins ont réussi à prédire les premiers symptômes dans environ 60% des cas. Cette même analyse par une intelligence artificielle a conduit à un taux de "réussite" de 70% selon les chercheurs. Et ce n'est qu'un début. Selon eux, l'analyse à l'avenir d'examens oraux affinerait encore davantage les résultats. Pour rappel, le diagnostic de la maladie d'Alzheimer est extrêmement complexe.