Plus de la moitié des adolescents confrontés à un "triple fardeau" sanitaire

Plus de la moitié des adolescents confrontés à un "triple fardeau" sanitaire
Plus de la moitié des adolescents confrontés à un "triple fardeau" sanitaire - © fzant - Getty Images

Épidémies, obésité, anémie, violences... Plus de la moitié des adolescents et des jeunes adultes vivent dans des pays où leur santé est gravement mise en danger, principalement en Afrique sub-saharienne et dans la région Asie-Pacifique, conclut une étude.

 

Sur 1,8 milliard de personnes âgées de 10 à 24 ans vivant dans le monde en 2016, près d'1 milliard (963 millions) habitent un pays où cette tranche d'âge est confrontée à un "triple fardeau" sanitaire, estime l'article, publié dans la revue britannique The Lancet.

Les auteurs classent 70 pays dans cette catégorie, qui rassemble les territoires touchés à la fois par un niveau élevé de maladies infectieuses ou liées à l'alimentation, de maladies non transmissibles (diabète, obésité, maladies mentales,...) ainsi que de blessures et de violences.

53% des 10-24 ans sont ainsi concernés, contre 46% en 1990.

En 25 ans, d'importants progrès ont été accomplis dans de nombreux pays, notamment pour faire reculer les maladies transmissibles touchant les personnes dans cette tranche d'âge mais ils ont été plus que contrebalancés par la croissance de la population adolescente dans les pays les moins bien lotis en matière de santé, selon les auteurs.

Et "les investissements dans la santé des adolescents n'ont pas augmenté au rythme des besoins", ajoute Peter Azzopardi, chercheur à l'organisme australien Burnet Institute et auteur principal de l'étude.

 

Faire de la santé des adolescents une priorité se justifie à la fois par la croissance démographique de cette tranche d'âge et par le fait que "les schémas de croissance, de développement et de comportement" de cette étape de la vie "posent les bases de la santé pour le reste de la vie et pour la génération à venir", souligne l'article.

L'étude note aussi que les maladies non transmissibles sont désormais majoritaires chez les adolescents et les jeunes adultes.

Les chercheurs mettent en particulier en garde contre l'"augmentation rapide" du surpoids et de l'obésité, qui touchaient environ 20% des 10-24 ans en 2016 (soit 324 millions de personnes)..

430 millions souffraient par ailleurs d'anémie (carence en fer), soit un quart du total.

L'étude, financée par un organisme public australien (le NHMRC) et par la fondation Bill and Melinda Gates, a mesuré l'évolution de 12 indicateurs de la santé adolescente depuis 1990: consommation de tabac et d'alcool, surpoids, anémie, mais aussi des indicateurs sociaux ayant des conséquences sur l'état de santé comme l'accès à l'enseignement secondaire et le mariage avant 18 ans.