Passer plus d'une heure par jour dans sa voiture nuirait à son tour de taille

Les recherches, menées par l'Australian Catholic University's Institute of Health and Ageing, se sont intéressées aux habitudes de conduite de 2.800 adultes suivis dans le cadre de l'étude nationale Australian Diabetes, Obesity and Lifestyle.

Leurs données ont ensuite été comparées aux mesures de santé des sujets, comprenant notamment l'indice de masse corporelle (IMC), leur tour de taille, leur taux de glucose sanguin à jeun, et plusieurs facteurs de risques cardiométaboliques.

Environ 25% des participants à l'étude passaient au moins une heure au volant par jour. En comparaison avec ceux qui passaient 15 minutes ou moins dans leur voiture, les premiers étaient plus susceptibles d'avoir un IMC plus important (2,3kg de plus pour une personne mesurant environ 1,7 m), et un tour de taille plus conséquent (en moyenne 1,5 cm plus large).

L'étude montre aussi que les hommes qui conduisent beaucoup sont plus susceptibles de prendre du poids que les femmes qui passent beaucoup de temps au volant.

Des données émanant de l'Australian Bureau of Statistics montrent que 78% des Australiens utilisent la voiture comme moyen de transport principal pour se rendre au travail. L'auteur de l'étude précise que d'autres pays ont de forts taux d'automobilistes quotidiens dans leurs rangs, notamment les États-Unis (86%), le Royaume-Uni (64%) et la Suède (54%).

Plutôt que de se concentrer sur la réduction de la circulation, des embouteillages et de la pollution, le professeur en charge de l'étude pense que le secteur des transports pourrait utiliser ces informations pour encourager les usagers à adopter d'autres moyens de transport et éviter de passer trop de temps au volant.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) conseille 150 minutes d'activité d'"intensité modérée" par semaine chez l'adulte (comprenant la marche pour se rendre au travail, le vélo...). Les transports en commun et la marche induisent une moindre sédentarité, peut-être faudrait-il commencer par là dans les pays précités...

Ces résultats sont consultables dans la revue Preventive Medicine.