Ouvrir sa fenêtre : le geste santé de l'année 2020 ?

Ouvrir sa fenêtre : le geste santé de l'année 2020 ?
2 images
Ouvrir sa fenêtre : le geste santé de l'année 2020 ? - © Ascent Xmedia - Getty Images

Ouvrir grand sa fenêtre lorsqu'il fait - 3 degrés dehors ? "Impensable !", disiez-vous encore l'année dernière. Pourtant, depuis l'arrivée du Covid-19, beaucoup de choses ont changé et nous avons pris de nouvelles habitudes … Dont celle d'aérer en plein hiver. Un geste qui vous permet en outre de lutter contre la pollution de l'air de nos habitats.

Un moyen simple d'éliminer les particules virales

Parmi les gestes barrières bien connus pour se protéger du Covid-19 (port du masque, distanciation sociale, lavage de mains, etc), celui d'ouvrir sa fenêtre est lui aussi désormais bien ancré dans les mœurs. La raison est simple : aérer un espace clos permettrait d'éliminer les particules virales diffusées dans l'air


Lire aussi : Confinement : les bons gestes pour limiter la pollution intérieure de son logement


Les experts santé recommandent d'aérer les espaces clos pendant au moins dix minutes et deux fois par jour minimum. De quoi prendre le pli rapidement, même si cela signifie que l'on va certainement trinquer en manteau lors des traditionnelles réunions conviviales de fin d'année ! 

Aérer pour assécher l'air intérieur

On a souvent tendance à se montrer réticent à l'idée d'ouvrir sa fenêtre en plein hiver, principalement parce qu'on ne veut pas avoir froid, bien sûr, mais aussi par peur de gaspiller l'énergie utilisée pour chauffer sa maison. Or, aussi surprenant que cela puisse paraître, aérer son logement pendant l'hiver est recommandé afin d'assécher l'air intérieur et d'éviter le processus de surchauffe des appareils pour combler un air trop humide.

Respirer un air sain et lutter contre la pollution domestique

Ouvrir sa fenêtre y compris en hiver est surtout recommandé pour respirer un air sain. Selon l'OMS, plus de 4 millions de personnes meurent prématurément chaque année de maladies imputables à la pollution de l'air domestique. Entre les particules fines issues de la cuisson, de l'utilisation d'appareils électroménagers, les éventuelles combustions liées à la cigarette, aux bougies ou à l'encens et enfin les résidus chimiques de peinture et/ou de produits ménagers, l'air de nos habitats est fortement exposé à la pollution (5 à 10 fois plus que l'air extérieur selon de nombreuses recherches).


Lire aussi : Les Européens respirent un air plus pur qu'il y a dix ans


Aérer son logement chaque jour, même dix minutes, vous permettra donc à la fois de vous protéger des infections respiratoires (du rhume comme du Covid), mais également d'éviter la formation de moisissures dans votre logement ou encore de chasser les mauvaises odeurs.

Conclusion : ouvrez grand, peu importe la saison !