Obésité : les idées reçues ont la vie dure

Selon un sondage commandé par La Ligue contre l’obésité et réalisé par l’institut de sondages Odoxa avec le soutien de Withings, la majorité des Français (84%) considère l’obésité comme un enjeu de santé important. Mais le sujet reste assez mal connu. Un quiz de 8 questions intégré dans l’enquête et qui a abouti à un taux de mauvaises réponses s’élevant à plus de 50% montre que les idées reçues autour de l’obésité restent très répandues.

 

L’obésité uniquement liée à une mauvaise alimentation ?

L’une des grandes idées reçues qui persistent consiste à décréter que l’obésité est uniquement liée à une mauvaise alimentation et à un manque d’activité physique. Un préjugé ancré : 67% pensent que perdre du poids, y compris en situation d’obésité, est avant tout "une question de volonté".

Or, si l’obésité est due à un excès de masse grasse corporelle, ses causes sont multifactorielles.

"De nombreux éléments sont imbriqués dans la prise de poids qu’ils soient psychologiques, environnementaux, métaboliques ou génétiques. C’est la combinaison d’un certain nombre d’entre eux qui conduit à l’obésité", rappelle l’enquête.

Ces idées préconçues peuvent s’illustrer jusque dans le domaine professionnel : un quart à plus d’un tiers se sont déjà dit d’une personne en situation d’obésité qu’elle n’était "peut-être pas très dynamique" (37%), ou "un peu moins performante" au travail (23%) tandis que plus d’une personne sur dix estime que l’obésité peut nuire à l’image d’une entreprise.