Obésité infantile : des risques pour le foie dès l'âge de huit ans?

Obésité infantile : des risques pour le foie dès l'âge de huit ans ?
Obésité infantile : des risques pour le foie dès l'âge de huit ans ? - © taonga - Getty Images/iStockphoto

Pour la première fois, une étude menée aux Etats-Unis montre que le surpoids pourrait avoir des conséquences néfastes sur la santé du foie chez les enfants, dès l'âge de huit ans.

 

L'étude, menée par des chercheurs de l'université de Columbia, a suivi 635 enfants entre l'âge de trois et huit ans pour pour voir s'ils présentaient des facteurs de risques de développer une maladie du foie appelée stéatose hépatique non alcoolique.

Cette maladie se développe lorsque une quantité importante de graisse s'accumule dans le foie, troublant son fonctionnement et déclenchant une inflammation. Elle est souvent asymptomatique et peut mener à une cirrhose voire à un cancer du foie.

C'est la maladie chronique du foie la plus répandue chez l'enfant et l'adolescent, mais peu d'études se sont intéressées aux jeunes sujets. 

 

Pour cette étude, les scientifiques ont mesuré le poids, la taille, l'épaisseur des plis cutanés, le tour de taille et de cuisse des enfants à l'âge de trois et de huit ans pour évaluer les risques de maladie du foie.

Lorsque les enfants atteignaient l'âge de huit ans, les chercheurs mesuraient le niveau sanguin d'une enzyme du foie appelée ALT, qui, présente en grande quantité, est un marqueur de lésions du foie et peut être le signe de stéatose hépatique non alcoolique.

Les résultats ont montré qu'à l'âge de huit ans, 23% des enfants avaient des taux élevés d'ALT.

 

Les scientifiques ont cependant noté que les enfants qui avaient un plus grand tour de taille à trois ans (une mesure d'obésité abdominale) et les enfants qui prenaient plus de poids entre trois et huit ans étaient plus susceptibles d'avoir un taux plus élevé d'enzyme ALT. Environ 35% des enfants de huit ans obèses affichaient un taux élevé d'ALT en comparaison avec 20% des enfants de poids normal.

"Avec l'augmentation de l'obésité infantile, nous assistons à une recrudescence de stéatoses hépatiques non alcooliques dans nos cabinets pédiatriques", a commenté l'auteur principal de l'étude, Jennifer Woo Baidal. "De nombreux parents savent que l'obésité peut mener au diabète de type 2 et à d'autres maladies métaboliques, mais ils sont bien moins conscients que l'obésité, même chez les jeunes enfants, peut causer de graves maladies du foie."

 

"Certains médecins mesurent les niveaux d'ALT chez les enfants à risques à partir de dix ans, mais nos résultats soulignent l'importance d'agir plus tôt pour prévenir la prise de poids excessive et l'inflammation du foie qui en découle", a ajouté le professeur Woo Baidal. "Actuellement, la meilleure manière de combattre cette maladie est la perte de poids, en consommant moins de nourriture industrialisée et en faisant régulièrement de l'exercice. Il est nécessaire de mettre en place urgemment de meilleures façons de détecter, diagnostiquer, éviter et traiter cette maladie dès l'enfance."

Plus de détails sur cette étude (en anglais) dans le Journal of Pediatrics.