Obésité infantile : attention aux boissons light pendant la grossesse

Les boissons light consommées par leur mère exposent les enfants à un risque de surpoids jusqu'à 60% plus élevé que lorsque la mère ne consomme pas ces boissons.
Les boissons light consommées par leur mère exposent les enfants à un risque de surpoids jusqu'à 60% plus élevé que lorsque la mère ne consomme pas ces boissons. - © Diego Cervo / Shutterstock.com

Pensant bien faire en buvant des boissons light pendant leur grossesse, les femmes enceintes atteintes de diabète gestationnel exposent leur enfant à un risque de surpoids jusqu'à 60% plus élevé que celui des enfants dont les mères n'ont pas consommé de boissons contenant des édulcorants. C'est ce que révèle une étude américaine publiée ce mercredi.

 

À l'âge de sept ans, les enfants dont les mères ont bu une boisson light par jour pendant leur grossesse alors qu'elles présentaient un diabète gestationnel ont près de deux fois plus de risque d'être en surpoids ou obèse, selon une étude menée par des chercheurs américains de l'Institut national de la santé de l'enfant (NICHD).

Entre 1996 et 2002, 918 femmes danoises ont été suivies. Elles faisaient ce qu'on appelle un diabète de grossesse. À la 25e semaine de grossesse, les participantes à l'étude ont complété un questionnaire détaillé en indiquant les produits alimentaires qu'elles avaient consommés.

Le diabète gestationnel, caractérisé par une intolérance aux glucides, c'est-à-dire un trouble de la régulation du glucose (glycémie) causant un excès de sucre dans le sang, concerne entre 2% et 6% des femmes françaises (10% aux États-Unis). Il entraîne des risques pour la mère et l'enfant (poids et croissance excessifs).

D'après l'étude, 50% des participantes consommaient des boissons light et 9% ont rapporté en boire une chaque jour. Les enfants de ces consommatrices quotidiennes avaient 60% de risque d'avoir un poids elévé à la naissance, par rapport aux enfants dont les mères n'avaient pas bu de boissons contenant des édulcorants.

Sans surprise, à l'âge de sept ans, les enfants avaient bien moins de risque d'être obèses si leur mère n'avait bu que de l'eau. L'étude montre en revanche que le fait de boire une boisson light ou un soda normal revient au même et influence de la même façon le surpoids ou l'obésité de l'enfant à sept ans.

De précédentes études ont montré que la consommation de boissons light, grossesse ou non, faisait prendre du poids, car elles stimuleraient l'appétit et maintiendraient l'organisme dans une addiction au sucre.

Les personnes en surpoids et obèses mangeraient notamment davantage quand elles consomment des boissons allégées, selon une étude publiée en 2014 dans l'American Journal of Public Health. La consommation de ces boissons inciterait à s'autoriser un surplus de nourriture allant en moyenne de 88 calories par jour pour les personnes en surpoids à 194 calories pour les obèses.

Ces travaux ont été publiés dans l'International Journal of Epidemiology.


AFP