Même en bonne forme, il est nécessaire de prendre soin de sa santé cardiovasculaire

Même en bonne forme, il est nécessaire de prendre soin de sa santé cardiovasculaire
Même en bonne forme, il est nécessaire de prendre soin de sa santé cardiovasculaire - © gradyreese - Getty Images

De nouvelles recherches européennes ont montré que même les personnes en parfaite santé, n'affichant aucun signe de maladie cardiaque, devaient viser à améliorer leur santé cardiovasculaire si elles voulaient éviter les problèmes futurs.

 

Cette étude, menée par l'université norvégienne de sciences et de technologie (NTNU), a suivi 4.527 sujets des deux sexes, âgés de 19 à 89 ans, sans antécédents de maladies pulmonaires et cardiovasculaires, de cancer et de tension élevée.

Chaque participant a subi un bilan cardiorespiratoire en début d'étude pour connaître sa résistance à l'effort et l'oxygénation du corps, notamment le VO2max, l'un des meilleurs indicateurs de santé future et des risques de mort prématurée.  

Les scientifiques ont aussi recensé des informations concernant la consommation tabagique, alcoolique des participants, ainsi que les antécédents de maladies cardiovasculaires, l'activité physique, le poids, la taille, le tour de taille, la tension et les taux de cholestérol.

Les résultats ont montré qu'après un suivi moyen de 9 ans, une meilleure santé cardiorespiratoire était liée à un risque abaissé de maladies cardiovasculaires telles que les crises cardiaques. 

A la fois chez les hommes et les femmes, le risque d'événements cardiovasculaires baissait de 15% pour chaque unité d'augmentation de mesure de la santé cardiorespiratoire, appelée équivalent métabolique (MET), qui permet de mesurer les dépenses énergétiques. Un MET correspond à l'énergie nécessaire à rester tranquillement assis, alors que les activités d'intensité modérée permettent de dépenser entre 3 et 6 MET. Les activités plus soutenues permettent de brûler plus de 6 MET alors que la course et toutes les autres activités très intensives peuvent aller jusqu'à 8 MET.

 

"Nous avons trouvé un lien fort entre une plus grande forme et un risque réduit d'événement coronarien pendant les neuf années de suivi chez un échantillon d'adultes très sain", a noté l'auteur, le Dr. Bjarne Nes. "Les participants qui figuraient parmi les 25% des sujets enregistrant la meilleure santé cardiorespiratoire réduisaient leur risque pratiquement de moitié par rapport aux personnes affichant les taux de santé les plus bas."

"Cela indique qu'une meilleure santé cardiorespiratoire protégerait à la fois des maladies chroniques, cardiaques et circulatoires", a précisé le Dr. Nes.

"Même une faible augmentation des capacités peut avoir un  impact important sur la santé."

"Nos résultats devraient encourager le recours à l'exercice comme médecine préventive. Quelques mois d'exercice régulier peuvent constituer une manière efficace de réduire le risque cardiovasculaire", a ajouté l'autre chercheur de l'étude, le Dr. Jon Magne Letnes.