Manger plus d'œufs pour prévenir le diabète?

Manger plus d'œufs pour prévenir le diabète?
Manger plus d'œufs pour prévenir le diabète? - © agrobacter - Getty Images/iStockphoto

Des chercheurs européens ont montré qu'en consommant environ un oeuf par jour, on pouvait faire baisser son risque de diabète de type 2.

 

Cette étude, menée par des chercheurs de l'Université d'Eastern Finland, a analysé les échantillons sanguins de 239 participants masculins à l'étude "Kuopio Ischaemic Heart Disease Risk Factor Study (KIHD)" dans l'est de la Finlande. 

Les échantillons ont été analysés et classés en quatre groupes: les sujets à forte consommation d’œufs (en moyenne un œuf par jour), ceux à consommation faible (en moyenne deux œufs par semaine), ceux qui consommaient des œufs et développaient un diabète de type 2 et ceux qui consommaient des œufs et restaient en bonne santé (groupe témoin).

On notera que les participants ont été suivis en moyenne pendant 19,3 années.

Les résultats ont montré que les échantillons sanguins des hommes qui consommaient un œuf chaque jour comprenaient certaines molécules lipidiques qui étaient associées de façon positive au groupe d'hommes en bonne santé qui ne développaient pas de diabète.

Certaines molécules figurant dans les échantillons des hommes qui développaient du diabète étaient aussi corrélées de manière positive aux sujets du groupe consommant moins d’œufs.

 

Les scientifiques ont par ailleurs trouvé qu'un fort taux de tyrosine (acide aminé) dans le sang prédisait un risque accru de développer un diabète sucré.

Des études précédentes émanant de la même cohorte avaient déjà permis de montrer que la consommation quotidienne d'un œuf pouvait faire baisser le risque de diabète chez les hommes d'âge moyen.

 

"L'objectif de cette dernière étude était d'explorer les composants potentiels qui pourraient expliquer cette association en recourant à (...) une technique qui permet un profilage étendu des produits chimiques présents dans les échantillons", note l'auteur de l'étude Stefania Noerman.

Il est important de préciser qu'une forte consommation d’œufs avait précédemment été proscrite car il avait été démontré qu'elle pouvait faire considérablement augmenter le mauvais cholestérol. On sait cependant que les œufs sont une bonne source de nutriments bénéfiques pour la santé, les recommandations restent donc mesurées.

Les résultats les plus récents montrent qu'il existe des métabolites potentiels pouvant expliquer pourquoi la consommation d’œufs permet d'abaisser le risque de diabète de type 2 mais les chercheurs tiennent à préciser que de plus amples recherches sont encore nécessaires.