Les hommes qui souffrent de dysfonction érectile seraient moins productifs au travail

La dysfonction érectile se définit par une difficulté pour un individu de sexe masculin à avoir ou à conserver une érection dans le cadre d'une activité sexuelle pendant une période d'au moins trois mois consécutifs.

Parue dans l'International Journal of Clinical Practice, cette étude d'observation transversale a utilisé des données provenant de plus de 52.000 hommes âgés de 40 à 70 ans originaires de France, d'Italie, du Brésil, de Chine, d'Allemagne, d'Espagne, du Royaume-Uni et des États-Unis, en se basant sur des enquêtes nationales sur la santé et le bien-être 2015-2016.

Un impact important sur les sphères privée et professionnelle

Les chercheurs se sont basés sur des auto-déclarations des patients et ont évalué leurs difficultés à atteindre ou à maintenir une érection sur une période de six mois. La prévalence globale des troubles s'élevait, tous pays confondus, à 49,7% avec l'Italie en tête de liste (54,7%).

Les hommes qui s'estiment touchés par le dysfonctionnement érectile ont déclaré des taux significativement plus élevés d'absentéisme au travail.

Ils ont également déclaré une baisse de productivité au travail (24,8% contre 11,2%) et une implication moindre dans les activités extra-professionnelles (28,6% contre 14,5%). 

"Le dysfonctionnement érectile est un problème qui pèse sur la productivité au travail et la qualité de vie. Une meilleure prise en charge et un dépistage plus précoce peuvent contribuer à réduire ce fardeau", selon l'étude.

Cette étude comporte toutefois quelques limites dans la mesure où elle se base principalement sur les auto-déclarations des participants.