Les enfants qui consomment du lait entier abaisseraient leur risque d'obésité

Le lait moins gras ne protège pas

Cette méta-analyse, menée à l'Hôpital St. Michael de Toronto a pris en compte 28 études menées dans sept pays du monde comprenant au total 20.897 enfants âgés de 1 à 18 ans. Toutes les études s'étaient intéressées à la relation entre la consommation de lait de vache des enfants et le risque de devenir obèses ou en surpoids.

 18 des 28 études suggèrent que les enfants qui boivent du lait entier sont moins susceptibles de devenir obèses ou en surpoids que les jeunes qui boivent du lait moins gras.

Même si les scientifiques ont noté que dix études sur 28 n'avaient pas trouvé de lien entre la consommation de lait entier et un risque abaissé de surpoids ou d'obésité, ils ont aussi précisé qu'aucune étude incluse dans la méta-analyse n'avait montré que les enfants qui buvaient du lait demi-écrémé avaient un risque moindre de souffrir d'obésité et de surpoids.

A rebours des recommandations

"La majorité des enfants au Canada et aux Etats-Unis consomment du lait de vache quotidiennement et cela contribue fortement aux graisses alimentaires chez de nombreux enfants", a expliqué l'auteur de l'analyse, le Dr. Jonathon Maguire.

Mais les résultats vont à l'encontre des recommandations de santé canadiennes, qui encouragent la consommation de lait demi-écrémé ou écrémé pour les enfants à partir de 2 ans afin de réduire le risque d'obésité.

Mais il précise que dans la méta-analyse, les enfants "qui ne suivaient pas les recommandations de passer au lait écrémé à l'âge de 2 ans n'étaient pas plus minces que ceux qui consommaient du lait entier."

Le professeur Maguire explique que la prochaine étape de recherche nécessitera des essais cliniques aléatoires pour établir les causes et les effets du lait entier et de l'abaissement du risque d'obésité.