Les chips allégées, allié minceur ou leurre ?

Une étude montre que les consommateurs fréquemment au régime ont tendance à acheter de plus gros paquets de chips allégées, plutôt qu'un paquet plus compact de chips traditionnelles.
Une étude montre que les consommateurs fréquemment au régime ont tendance à acheter de plus gros paquets de chips allégées, plutôt qu'un paquet plus compact de chips traditionnelles. - © Akarat Thongsatid / Shutterstock

Depuis des années, les industriels mettent au point différentes recettes allégées de produits gras pour séduire les personnes soucieuses de leur poids. Or, une récente étude, reprise par le Journal of Marketing Research, examine la perception de ces alternatives "allégées" et les choix alimentaires des personnes au régime.

Cette étude a montré que les consommateurs qui tentent fréquemment de réduire leurs apports caloriques ont tendance à acheter de plus gros paquets de l’alternative allégée, plutôt qu’un paquet plus compact de l’aliment traditionnel. Les participants rarement au régime affichaient des préférences opposées. Ils choisissaient systématiquement la portion la plus petite d’aliments riches en calories ou en sucre tels que les chips ou les bonbons.

Ces résultats encouragent les chercheurs à avancer qu’un plus gros paquet d’une alternative "light" d’un aliment plaisir est perçu comme plus sain et nourrissant qu’un paquet plus compact du même aliment plus riche en calories.

Moins gras mais de plus gros paquets

Les scientifiques ont mené une série d’études pour évaluer comment les limitations alimentaires en lien avec les régimes affectent la taille des paquets consommés par les sujets.

Pour l’un de ces tests, les participants devaient choisir entre un paquet de chips barbecue allégées Lay’s de taille moyenne et un paquet plus compact de la version traditionnelle des mêmes chips. A noter que les deux types de paquets contenaient le même nombre total de calories.

La plupart des personnes régulièrement au régime, qui ont tendance à réduire leur consommation alimentaire en sautant des repas ou en optant pour des portions plus restreintes, choisissaient le plus gros paquet de chips "light", alors que les autres sujets préféraient opter pour le paquet plus compact de Lays BBQ traditionnel.

Des expériences similaires ont été menées avec d’autres encas caloriques tels que le pop-corn, les cookies, les macaronis au fromage et la mayonnaise. Tous les tests concernant ces autres produits ont entraîné des résultats similaires.

Les chercheurs ont remarqué que "l’option plus conséquente mais réduite en calories était perçue comme plus saine et plus nourrissante, mais moins savoureuse que l’alternative plus compacte mais plus riche en calories."

 

"Allégé en gras" ne veut pas forcément dire moins calorique

Les chercheurs étudient l’impact des encas allégés sur les personnes au poids normal ou celles en surpoids depuis de nombreuses années.

Une étude, menée en 2006 par des chercheurs de l’université de Cornell, avait montré que les personnes en surpoids consommaient jusqu’à 50% de plus de calories lorsqu’elles choisissaient une alternative "light" à un encas gras ou sucré.

A l’époque, les scientifiques avaient montré que de nombreux aliments estampillés "allégés" ne renfermaient en fait que 30% de calories de moins que les versions traditionnelles des mêmes produits.

"Les étiquettes allégées dupent les gens qui se retrouvent à en manger plus que les produits non allégés. […] Ces étiquettes ont un impact encore plus dramatique sur les personnes en surpoids. Elles sont en danger de surconsommation lorsqu’elles voient une étiquette allégée. Si nous cherchons une excuse pour manger, les étiquettes "allégé" nous la donnent", a expliqué Brian Wansink, professeur de marketing à l’université Cornell.