Les bienfaits du lait maternel sur le QI des prématurés

Une étude menée sur 7 ans montre les bienfaits du lait maternel sur le développement cérébral des bébés prématurés.
Une étude menée sur 7 ans montre les bienfaits du lait maternel sur le développement cérébral des bébés prématurés. - © Artranq / IStock.com

Une étude américaine montre que les bébés prématurés allaités au cours des 28 premiers jours de vie enregistrent un meilleur développement cérébral et une meilleure santé plus tard dans leur vie.


Cette étude menée au Brigham and Women's Hospital de Boston, aux Etats-Unis, a pris en compte 180 enfants nés avant terme (avant 30 semaines de grossesse) dans le cadre de l'étude de cohorte (étude statistique fondée sur deux groupes de sujets) Victorian Infant Brain Studies, de 2001 à 2003.

Les chercheurs ont noté le nombre de jours au cours desquels les nouveaux-nés ont reçu plus de la moitié de leur alimentation sous forme de lait maternel pendant leur premier mois de vie, dans le cadre de leur hospitalisation.

Le développement des enfants a aussi été observé depuis la naissance jusqu'à leurs sept ans.

Pour évaluer leur développement cérébral, on a mesuré les volumes des différentes zones du cerveau des enfants au moyen d'une IRM. Les chercheurs ont aussi fait passer des tests de QI, de lecture, de mathématiques, d'attention, de mémoire, d'expression, de perception visuelle et de capacités motrices à ces enfants, une fois âgés de sept ans, afin de mesurer le développement de leurs fonctions cérébrales.

Les résultats montrent que les bébés qui ont reçu en majorité du lait maternel au cours de leur premier mois d'hospitalisation en couveuse enregistrent un volume plus important de matière grise profonde, une zone du cerveau qui joue un rôle important dans l'analyse et la transmission neurale de signaux vers d'autres parties du cerveau. À l'âge de sept ans, ces enfants obtiennent aussi de meilleurs résultats aux tests de QI, de mathématiques, de mémoire de travail et de capacités motrices.

Les chercheurs ont toutefois admis les limites de ces résultats : cette étude n'étant fondée que sur l'observation, certains facteurs pouvant fausser la donne n'ont pas été pris en compte. Néanmoins, l'auteur Mandy Brown Belfort souligne l'intérêt de ces recherches.

"Nos données viennent étayer les recommandations actuelles qui encouragent le recours au lait maternel pour les bébés prématurés hospitalisés en couveuse. C'est non seulement important pour les mères, mais aussi pour les hôpitaux, les encadrants, les amis et la famille, afin que ces derniers leur offrent le soutien nécessaire pendant cette période de stress où elles font de leur mieux pour produire du lait pour leurs bébés."

Ces résultats ont été relayés par la revue "The Journal of Pediatrics".