Le tabac augmenterait le risque de diabète gestationnel

Le tabac augmenterait le risque de diabète gestationnel.
Le tabac augmenterait le risque de diabète gestationnel. - © skynesher - Getty Images

Une étude internationale a montré que les femmes qui fumaient pendant la grossesse, même si elles avaient réduit leur consommation de cigarettes, pouvaient augmenter leur risque de diabète gestationnel.

50% de risque en plus en cas de tabac

Les participantes devaient rapporter leur consommation de tabac au cours de leur grossesse, si elles étaient fumeuses ou non, si elles avaient réduit ou non leur consommation et devaient aussi préciser si elles souffraient ou non de diabète. On notera que le diabète de grossesse est une maladie qui augmente certains risques pendant la grossesse ainsi que les complications à la naissance.

Les conclusions montrent que les femmes enceintes qui fumaient le même nombre de cigarettes ou plus qu'avant de tomber enceintes enregistraient un risque d'environ 50% supérieur de développer du diabète gestationnel. 

Selon l'étude, parue dans dans Obstetrics & Gynecology, le fait de réduire le nombre de cigarettes fumées chaque jour abaissait considérablement ce risque mais même celles qui réduisaient leur consommation enregistraient toujours un risque accru de 22% de développer du diabète par rapport aux femmes qui n'avaient jamais fumé ou qui avaient arrêté deux années avant de tomber enceinte.

Arrêter avant la conception

"Idéalement, les femmes devraient arrêter de fumer avant même d'essayer de concevoir", a expliqué le Dr. Yael Bar-Zeev. "De plus, en raison des forts risques associés, il est impératif que les fumeuses enceintes aient accès à des programmes spécifiques d'aide à l'arrêt. Actuellement, aux Etats-Unis et en Israël, ces services ne sont pas assez accessibles ou ne sont pas adaptés aux femmes enceintes, et il est nécessaire que cela change", ajoute-t-il.

Les chercheurs ont aussi tenu à souligner que fumer enceinte est l'un des facteurs de risques les plus importants.

Les bébés risquent de naître prématurément ou de souffrir de retards de développement plus importants que les bébés nés de mères non-fumeuses.