Le sport contribuerait à l'augmentation de matière grise du cerveau

Le sport contribuerait à l'augmentation de matière grise du cerveau.
Le sport contribuerait à l'augmentation de matière grise du cerveau. - © skynesher - Getty Images

Si l'exercice physique fait partie de vos résolutions de nouvelle année, sachez qu'il contribuerait aussi à la santé cérébrale. Des chercheurs ont récemment trouvé que les exercices cardio-respiratoires comme le vélo, la marche rapide ou la course pourraient ralentir les changements cognitifs.

Plus d'oxygène = plus de matière grise

Cette nouvelle étude, reprise par la revue Mayo Clinic Proceedings,  a suivi 2.013 adultes allemands âgés de 21 à 84 ans. Ils ont mesuré leur santé cardio-respiratoire au moyen de tests d'effort sur des vélos d'appartement.

Les participants ont aussi passé des IRM pour que les chercheurs puissent analyser le volume total de leur cerveau et celui de la matière grise, qui comprend des zones cérébrales à l’œuvre lors du déclin cognitif et de la prise d'âge.

Une augmentation de la consommation maximale d'oxygène était fortement associée à une augmentation du volume de matière grise, qui semble être associée à différentes aptitudes et capacités cognitives.

Les chercheurs notent que les résultats de leurs recherches montrent que les exercices cardio-respiratoires aident à améliorer la santé cérébrale et à faire décélérer le déclin de la matière grise.

Des bénéfices à tout âge

Dans un éditorial qui accompagne l'étude signé par trois experts de la Mayo Clinic, les auteurs notent que les résultats sont "encourageants, intrigants et qu'ils contribuent à la littérature grandissante concernant l'exercice et la santé cérébrale."

"Cela fournit des preuves indirectes que l'exercice aérobie peut avoir un impact positif sur le fonctionnement cognitif en plus de la condition physique", commente Ronald Petersen. "Une autre composante importante de l'étude est que ces résultats pourraient s'appliquer aussi à des adultes plus âgés."

"Nous disposons de bonnes preuves de la valeur de l'exercice à la quarantaine mais c'est encourageant qu'il y ait aussi des effets bénéfiques sur le cerveau plus tard dans la vie."

A en croire les spécialistes de la Mayo Clinic, les adultes devraient s'adonner à environ 150 minutes par semaine d'exercice d'intensité modérée. Cependant, une bonne santé cardio-respiratoire ne dépend pas uniquement de l'exercice régulier mais est aussi liée au fait de ne pas fumer, d'adopter une alimentation équilibrée, de garder un poids stable, de garder de bons taux de cholestérol, de tension artérielle et de glycémie, qui, avec le temps, peuvent nuire à la santé du cœur et à celle d'autres organes.