Le pénis humain rétrécit à cause de la pollution, selon une nouvelle étude

Le pénis humain rétrécit à cause de la pollution, selon une nouvelle étude
Le pénis humain rétrécit à cause de la pollution, selon une nouvelle étude - © lillisphotography - Getty Images

Des produits chimiques appelés phtalates provoquent la naissance de bébés humains avec des organes génitaux mal formés et plus petits.

Un livre détaillant les défis auxquels la reproduction humaine est confrontée, écrit par le Dr Shanna Swan professeur de médecine environnementale et de santé publique au Mount Sinai Hospital de New York, livre ce constat effrayant : les pénis rétrécissent et les organes génitaux se déforment à cause de la pollution, comme l’explique The Independant.

En 2017 déjà, le Dr Swan a co-écrit une étude qui révélait que le nombre de spermatozoïdes avait chuté de 59% en Occident entre 1973 et 2011. Elle étudie la question plus complètement dans son dernier ouvrage.


Lire aussi : Du dentifrice sur votre pénis pour durer plus longtemps : une mauvaise idée !


Comme on peut le lire dans le titre complet du livre, elle étudie "comment notre monde moderne menace le nombre de spermatozoïdes, altère le développement reproducteur masculin et féminin et met en péril l’avenir de la race humaine".

"Les produits chimiques dans notre environnement et les habitudes de vie malsaines dans notre monde moderne perturbent notre équilibre hormonal, causant divers degrés de ravages sur la reproduction", écrit-elle dans son nouveau livre.

Le Dr Swan pense que cette baisse rapide du taux de fertilité pourrait signifier que la plupart des hommes seront incapables de produire des spermatozoïdes viables d’ici 2045. Le scénario du Fils de l’Homme serait-il en train de se réaliser ?

Les phtalates perturbent plus que les hormones

Les phtalates sont des produits chimiques utilisés dans la fabrication du plastique et sont ingérés par les humains au travers de l'alimentation. Ils auraient un impact sur le système endocrinien producteur d'hormones et donc sur la fertilité de l'humanité.

Les phtalates imitent l'œstrogène (une hormone) et perturbent ainsi la production naturelle d'hormones dans le corps humain. De plus, ils ont un effet sur la distance entre l'anus et les organes génitaux (l'AGD), réduisant cet espace entre les deux et rapetissant la taille du pénis. Comme le Dr Swann l'explique selon Vice : "Nos travaux ont montré que les produits chimiques, y compris le phtalate de diéthylhexyle, raccourcissent l'AGD chez les hommes."

De plus, les produits chimiques et les polluants peuvent également avoir un impact sur la libido : "Oui, nous avons trouvé une relation entre les niveaux de phtalate des femmes et leur satisfaction sexuelle", a déclaré Swan à The Intercept.

Que de mauvaises nouvelles ! Il serait temps que l'on indique ce genre de produits sur les étiquettes des produits cosmétiques (et alimentaires) que l'on consomme et qui nous détruise à petit feu.