Le diabète continue sa progression, mais le risque cardiovasculaire diminue chez les adultes

Le diabète continue sa progression, mais le risque cardiovasculaire diminue chez les adultes
Le diabète continue sa progression, mais le risque cardiovasculaire diminue chez les adultes - © Tous droits réservés

Malgré la progression inquiétante du diabète, chez les adultes et les enfants aux Etats-Unis et dans le monde, le risque cardiovasculaire des patients aurait diminué de 20% chez les diabétiques de type 2 (90% des cas), pointe une étude suédoise publiée dans le New England Journal of Medicine.

Entre 2002 et 2012, le diabète de type 1, maladie auto-immune détruisant les cellules du pancréas productrices d'insuline, a augmenté de 1,8% an chez les enfants, ce chiffre atteignant 4,2% chez les hispaniques et 1,2% chez les blancs, indique une étude publiée dans le New England Journal of Medicine.

Le diabète de type 2, hausse prolongée du taux de sucre dans le sang, souvent associée à l'obésité et aux modes de vie (sédentarité, alimentation...), moins fréquent chez les enfants a augmenté de 4,8% entre 2002 et 2012, notamment à cause de l'épidémie d'obésité chez les plus jeunes.

Les enfants issus des communautés sont particulièrement touchés : cette hausse s'élève à 6,3% par an chez les enfants Afro-américains, 8,5% chez les Asiatiques et 9% chez les indiens d'Amérique du Nord, selon l'étude.

À l'âge adulte, une personne diabétique souffre souvent de complications cardiovasculaires et rénales. La réduction de ces complications passe par un meilleur contrôle de la glycémie, mais aussi par la prévention et la prise en charge des risques associés: surpoids, hypertension artérielle, cholestérol, tabagisme et sédentarité.

Une deuxième étude suédoise, publiée dans la même revue, s'est intéressée à la santé de patients diabétiques adultes: 37.000 personnes diabétiques de de type 1 et plus de 457.000 de type 2, inscrites sur une banque de données nationale entre 1998 et 2012, ont été suivies jusqu'en 2014.

Les chercheurs de l'université de Göteborg en Suède ont observé une diminution de 40% de maladies cardiaques chez les diabétiques de type 1 et de 20% chez les patients atteints de diabète de type 2, comparativement aux personnes en bonne santé. 

Malgré la progression de l'épidémie qui touche près de 29 millions aux Etats-Unis, le diabète serait mieux pris en charge. Les avancées des traitements contre l'hypertension artérielle et le cholestérol ont contribué à améliorer la santé de ces patients, suggère l'étude.

Le diabète demeure un fléau mondial et compte désormais pour 12% des causes de décès aux Etats-Unis.

En 1980, les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) estimaient à 5,53 millions le nombre de personnes diabétiques aux Etats-Unis. Ce chiffre a presque quadruplé, atteignant 29 millions, selon l'étude.