Le brocoli et le chou-fleur pour lutter contre la chute de cheveux grâce au sulforaphane

Des scientifiques nous apprennent que le sulforaphane, un composé organique présent dans ces deux aliments, pourrait contribuer à prévenir la chute de cheveux, et même à booster leur croissance.

À défaut de les apprécier dans nos assiettes, ils pourraient devenir incontournables dans nos salles de bains. On en aura bien besoin, surtout depuis que l’on sait que travailler trop peut nous rendre chauve !

Le sulforaphane pourrait non seulement devenir un cosmétique capillaire, mais également un traitement pharmacologique alternatif pour l’alopécie androgénétique, dont la calvitie est l’étape ultime. C’est le constat réalisé par une équipe de scientifiques de la société sud-coréenne Gragem Co. Ltd. Publiée dans la revue Cosmetics, leur étude a notamment démontré que le composé organique présent dans les brocolis et les choux-fleurs avait induit une augmentation de près de 7% du nombre de cheveux chez les participants souffrant d’alopécie androgénétique.

La révolution contre la perte de cheveux serait-elle enfin là ?

Les chercheurs ont mis au point une formulation prototype à base de quatre ingrédients actifs – le dexpanthénol, la biotine, le l-menthol et le sulforaphane – pour réaliser un test d’application clinique auprès d’hommes et de femmes âgés de 18 à 54 ans présentant une alopécie androgénétique. L’objectif étant de déterminer si le gel en question était capable de soulager les symptômes de la chute des cheveux après 18 semaines d’utilisation.

Avant même de commencer leur essai, les scientifiques savaient, s’appuyant des études antérieures, que le sulforaphane augmentait l’expression de l’enzyme dégradant la dihydrotestostérone (DHT), l’hormone mise en cause dans la perte des cheveux, contribuant de fait à inhiber la chute des cheveux dans le modèle animal. Ne restait donc plus qu’à rendre compte de leurs travaux sur des hommes et des femmes.


Lire aussi : Le vrai ou faux sur la perte de cheveux


Chose faite, puisque l’étude menée auprès de 23 patients "a montré que les lignes pariétales et les franges se sont visuellement améliorées, et que le nombre de cheveux a augmenté de 6,71% entre le début et la fin du test produit", peut-on lire dans les conclusions de l’étude. "Nous avons démontré que le sulforaphane a le potentiel de devenir un cosmétique capillaire fonctionnel très efficace pour soulager la perte de cheveux due à l’alopécie androgénétique", précisent les auteurs de ces travaux.

A l’heure où les ingrédients naturels prennent le pas sur les formules à rallonge, il ne serait pas étonnant de voir émerger de nouveaux shampoings, conditionneurs, et masques à base de brocolis, choux-fleurs et autres choux de Bruxelles, des légumes riches en sulforaphane.