La vitamine D pourrait prévenir la survenue de certains types de cancers

Des niveaux élevés de vitamine D pourraient diminuer le risque de cancer de 20%, selon une étude japonaise
Des niveaux élevés de vitamine D pourraient diminuer le risque de cancer de 20%, selon une étude japonaise - © photka / Istock.com

Avoir un taux élevé de vitamine D pourrait protéger contre la survenue de certains types de cancer, indique une large étude japonaise qui a suivi 33.736 individus âgés de 40 à 69 ans pendant 16 ans.

Des niveaux élevés de vitamine D pourraient diminuer le risque de cancer de 20%, conclut une vaste étude japonaise publiée dans le British medical Journal (BMJ). 

Sur la période, les auteurs de l'étude se sont concentrés sur l'évaluation du taux de Vitamine D de ces individus tout en prenant en compte les autres facteurs de risque du cancer tels que l'âge, le poids (IMC), l'activité physique, le tabagisme, la consommation d'alcool et l'alimentation.

A l'issue des travaux, 3.301 cas de cancer ont été diagnostiqués.

D'après les résultats, des niveaux supérieurs de vitamine D ont été associées à 20 % de risque en moins du cancer tout type confondus aussi bien chez les hommes que chez les femmes. 

Les résultats les plus probants concernent le cancer du foie avec un risque abaissé de 30 à 50 % surtout chez les hommes, selon l'étude. En revanche, aucune association n'a été trouvée pour le cancer du poumon ou le cancer de la prostate, rapporte l'étude. 

L'effet protecteur de la vitamine D pourrait agir jusqu'à un certain seuil mais n'aurait pas d'avantages supplémentaires au delà d'un certain niveau, suggèrent les auteurs de l'étude. 

De nouvelles études permettront de déterminer les concentrations optimales de vitamine D dans le but de prévenir le cancer, conclut l'étude. 

Pour consulter l'étude : http://www.bmj.com/content/360/bmj.k671