La moto reste le mode de transport le plus dangereux en ville, même avec le port du casque

La moto reste le mode de transport le plus dangereux en ville, même avec le port du casque.
La moto reste le mode de transport le plus dangereux en ville, même avec le port du casque. - © Alfribeiro - Getty Images

Une nouvelle étude américaine montre que les conducteurs de moto tout-terrain (style motocross) en milieu urbain s'exposent à de graves accidents et respectent peu le port du casque. Mais l'utilisation de la moto urbaine, même avec le casque, s'avère encore plus mortelle.

 

Conduire une moto sans casque est un comportement à haut risque sur la route, en particulier avec des véhicules non adaptés aux zones urbaines, souligne cette nouvelle étude, réalisée par des chercheurs de l'université Rutgers (New Jersey, Etats-Unis). 

"Étant donné qu'un plus grand nombre de véhicules tout-terrain circulent dans les zones urbaines, la compréhension des types de blessures impliquées dans les accidents aidera le personnel des services d'urgence médicale et les chirurgiens traumatologues à fournir de meilleurs soins", estiment les auteurs de l'étude, qui publient leurs travaux dans The Journal of Surgical Research.

Les chercheurs ont examiné 1.556 personnes blessées après un accident survenu en moto tout-terrain ou en moto urbaine sur des routes pavées du centre-ville, des banlieues ou des grands axes routiers. Tous les patients de l'étude ont été admis dans un centre de traumatologie de la ville de Camden (New Jersey) entre 2005 et 2016. Les motards urbains étaient en moyenne plus âgés (39 ans) que les conducteurs de motos tout-terrain (26 ans).

 

Un taux de mortalité plus élevé chez les motards urbains

Au fil de leurs recherches, les auteurs de l'étude ont constaté que le niveau de gravité des blessures subies lors d'accidents de la route était similaire entre les conducteurs de motos urbaines et de véhicules tout-terrain. Mais la nature des traumatismes diffère en fonction du mode de transport utilisé pendant l'accident.  

Les motards urbains avaient par exemple plus de blessures au niveau de la poitrine tandis que les conducteurs de véhicules non conformes à la ville avaient plus de blessures au visage, "probablement parce qu'ils ne portaient pas de casque", supposent les chercheurs.

Bien qu'ils portaient un casque dans 90%, les motards urbains sont les victimes d'accidents qui ont nécessité le plus de chirurgies d'urgence et qui enregistrent le taux de mortalité le plus élevé.

"Cela pourrait être lié à l'âge plus avancé des motocyclistes et à la probabilité que les véhicules étaient plus fréquemment utilisés à des vitesses davantage élevées au moment de l'accident", avance Christopher Butts, chirurgien traumatologue à la Rutgers Robert Wood Johnson Medical School, qui a supervisé l'étude.

"Bien que nos données suggèrent un taux de mortalité plus faible chez les conducteurs de véhicules tout-terrain, l'absence de port du casque dans ce jeune groupe est toujours préoccupante. Nous espérons que cette étude soulignera la dangerosité des véhicules tout-terrain dans les zones urbaines et guidera les stratégies pour réduire cette pratique", alerte le Dr Butts.

En Belgique, les motocyclistes et les passagers (tant adultes qu'enfants) des véhicules de plus de 50 cc doivent porter l’équipement suivant : casque (avec agrément CE), gants, veste à manches longues, pantalon long, bottes ou bottines protégeant les chevilles.