La masturbation, un plaisir fréquent pour plus d'un tiers des femmes

La masturbation, un plaisir fréquent pour plus d'un tiers des femmes.
La masturbation, un plaisir fréquent pour plus d'un tiers des femmes. - © Maskot - Getty Images/Maskot

Les femmes sont de plus en plus nombreuses à découvrir leur corps et à s'offrir ce plaisir solitaire, à en croire un sondage réalisé par Les Nanas d'Paname et Terpan Prévention à l'occasion de la Journée internationale de la fille (11 octobre). Près de 9 femmes âgées de 18 à 25 ans sur dix (89%) déclarent se masturber, dont plus de 35% qui s'octroient ce petit plaisir en solo tous les deux ou trois jours.

Même si les hommes se masturbent trois fois plus que les femmes, la masturbation ne serait donc plus un sujet tabou pour la gent féminine, d'après ce sondage, qui précise qu'en l'espace de 50 ans, la proportion de femmes affirmant s'être livrées à la masturbation a été multipliée par plus de quatre.

En 2020, 45% d'entre elles avouent avoir connu leur première masturbation entre 13 et 14 ans, 17% entre 15 et 16 ans, 14% entre 16 et 17 ans et 24% à l'âge de la majorité.

Une pratique qui a des répercussions sur la sexualité et leur permet de mieux connaître leur corps puisque plus de 86% des sondées affirment avoir ressenti un orgasme lors de ce plaisir solitaire, dont 78% à chaque masturbation.

L'orgasme loin d'être systématique lors des relations sexuelles

Plus de 13% des femmes interrogées déclarent n'avoir jamais eu d'orgasme. Une chose qui s'explique par des rapports sexuels à sens unique (29%), une certaine passivité liée au fait de penser à autre chose pendant l'acte sexuel (25%) ou le fait de ressentir de la douleur à chaque rapport avec son partenaire (14%).

S'il est de plus en plus facile pour ces jeunes femmes de parler de sexualité, évoquer le sujet avec l'autre demeure parfois très compliqué. Le sondage révèle que 13% des répondantes n'abordent pas la question avec leur partenaire actuel, que ce soit parce que ces derniers ne prendraient pas en compte leurs besoins sous prétexte qu'ils maîtrisent déjà le sujet (45%), parce qu'ils ne se posent pas la moindre question (37%) ou parce que le sujet reste malgré tout tabou (23%).

L'absence d'orgasme est encore plus systématique lorsqu'il est question du premier rapport sexuel : 95% des femmes interrogées sont concernées.

Parmi les raisons évoquées figurent le stress (44%), la douleur (35%), l'aspect brusque de leur partenaire (33%) ou encore la rapidité du rapport (12%).

"Pour les filles, la révélation de la sexualité passe par un véritable apprentissage, qui peut durer parfois des années. D'ailleurs, c'est ce que nous révèle le sondage : 54% des femmes interrogées ont connu leur premier orgasme vers 18 ans, voire plus. Il apparaît qu'avec l'âge, l'expérience et surtout la connaissance de leur corps, les femmes apprennent à assumer leur sexualité. Il est essentiel de partager ses besoins, ses fantasmes, ses envies avec son ou sa partenaire", explique Chloé Bonnard, fondatrice des Nanas d'Paname. La société qui se libère et permet une meilleure connaissance et une véritable discussion vont aider toutes ces femmes en manque d'orgasmes.

Préservatif, rapport pendant les règles : des tabous encore vivaces

Plus de huit répondantes sur dix (82%) avouent avoir fait l'impasse sur les préservatifs lors de leurs premiers rapports sexuels mais 71% précisent que leur partenaire en avait. Pour 11% des femmes concernées, elles n'y ont absolument pas pensé. La fatigue serait également un élément qui explique les rapports non protégés chez les adolescents.

Acheter son tout premier préservatif reste une épreuve pour de nombreuses jeunes femmes. Mais pourquoi ? Près de la moitié des sondées (46%) indiquent simplement que leurs précédents partenaires s'en occupaient, 39% pointent du doigt leur timidité ou la honte de faire cette démarche et 13% le prix des préservatifs. A noter toutefois, près de trois femmes interrogées sur dix (28%) estimaient ne pas en avoir besoin sous prétexte d'avoir une contraception hormonale.

Ultime enseignement et non des moindres : près d'un tiers des répondantes (31%) ne font pas l'amour lorsqu'elles ont leurs règles. Un véritable tabou si l'on considère qu'elles sont 77% à confier ressentir un fort désir sexuel lors de cette période mensuelle.

Ce sondage a été réalisé auprès de la communauté "Les Nanas d'Paname" via les réseaux sociaux avec plus de 1.200 répondantes âgées de 18 à 25 ans.