La contraception au masculin

La contraception au masculin
La contraception au masculin - © Morsa Images - Getty Images

Ils ont entre 30 et 45 ans, déjà un ou plusieurs enfants et ont fait le choix d'accorder contraception au masculin. Ces dernières années, de plus en plus d'hommes ont eu recours à la vasectomie.

Selon les chiffres de l'INAMI, ils étaient plus de 10.000 en 2017. C'est 25 % de plus qu'en 2007.

Une courte opération

La vasectomie est une opération qui consiste à ligaturer les canaux déférents pour empêcher les spermatozoïdes de quitter les testicules et ainsi éviter toute grossesse. L'intervention ne dure pas plus de 30 minutes, généralement sous anesthésie locale. Aucune hospitalisation n'est nécessaire et l'intervention est prise en charge par la mutuelle.

Alain a 42 ans quand il opte pour la vasectomie. Lorsqu'il rencontre sa nouvelle compagne, il est déjà papa de deux adolescents, elle, maman d'un petit garçon. La question se pose: veulent-ils encore des enfants? Ils réfléchissent, hésitent... mais finalement la réponse est non!

Pour s'en assurer, c'est bien Alain qui prend rendez-vous chez son urologue. "Ma compagne ne souhaitait plus un traitement hormonal et moi j'étais plutôt partant pour prendre en charge la contraception. Et la contraception masculine, on n’a pas trop le choix, c'est la vasectomie !"      

Un soulagement pour Sabrina même si au début, la culpabilité domine : "Je crois que je lui ai demandé au moins 100 fois : t'es sûr de toi ? J'avais l'impression d'avoir abandonné mon rôle.  Maintenant, avec le recul, je suis soulagée et je me dis que oui: la contraception, ça doit être partagé !"

Rien ne change

Jean-Luc Jorion est urologue. Chaque jour, en moyenne, un patient le consulte pour obtenir des informations sur la vasectomie et dans huit cas sur dix, il finit par se faire opérer. "C'est beaucoup plus qu'il y a dix ans" et le docteur l'attribue aux changements de mentalité. Notre culture est une culture latine et donc les notions de fertilité et de puissance sexuelle sont mêlées. Les gens pensent alors que s'ils sont infertiles, ils seront impuissants : ce qui n'a rien à voir. En fait, rien ne change ! L'homme éjacule toujours et à toujours des érections après l’opération !" 

Réversible ou pas ?

Le choix est souvent définitif mais parfois, un patient souhaite faire marche arrière. "C'est très rare mais ça arrive" reconnait le Dr Jorion. Une nouvelle opération peut permettre de relier les canaux sectionnés. Le patient produit alors à nouveau des spermatozoïdes mais les chances de concevoir un nouveau bébé sont plus faibles : moins de 50 %.

Pas de regret

Un an et demi après l'opération, Alain et Sabrina ne regrettent pas leur choix. " Ne plus devoir réfléchir à la contraception, c'est vraiment beaucoup plus simple. On pense parfois aux enfants que nous n'aurons pas ensemble mais très vite, on se dit que notre couple s'épanouit autrement " conclut Alain.

Article originellement sur "on n'est pas des pigeons".