La consommation modérée d'alcool peut entraîner des troubles cardiovasculaires

La consommation modérée d'alcool peut entraîner des troubles cardiovasculaires
La consommation modérée d'alcool peut entraîner des troubles cardiovasculaires - © AleksandarGeorgiev - Getty Images

La consommation excessive d'alcool est un facteur de risque établi pour la fibrillation auriculaire, le plus fréquent des troubles cardiovasculaires. Une nouvelle étude révèle que la consommation modérée d'alcool pourrait également provoquer une fibrillation auriculaire.

 

La fibrillation auriculaire est un rythme cardiaque anormal caractérisé par des battements rapides et irréguliers des oreillettes, les deux cavités supérieures du cœur.

La présente étude atteste que les personnes dont la consommation est modérée et régulière (14 verres par semaine en moyenne) présentaient plus de problèmes au niveau du système électrique du cœur, que les non-buveurs.

Pour parvenir à de tels résultats, des chercheurs australiens ont analysé sept études rassemblant 860.000 patients, dont 12.500 personnes atteintes de fibrillation auriculaire. Il est apparu qu'à chaque dose d'alcool quotidienne supplémentaire, le risque de fibrillation auriculaire augmentait de 8%.

 

Dans une étude transversale, les chercheurs ont analysé les oreillettes de 75 patients atteints de fibrillation auriculaire. Il leur a été demandé de décrire leur consommation d'alcool, ce qui a permis aux chercheurs de les ranger dans l'une des trois catégories: non-buveur, buveur léger (2 à 7 verres par semaine) et buveur modéré (8 à 21 verres par semaine).

Après analyse des résultats, les chercheurs ont découvert que le signal électrique du cœur était plus altéré pour les buveurs modérés que pour le reste des participants.

La présente étude souligne le risque que peut représenter la consommation d'alcool, même modérée, dans le développement de maladies cardiovasculaires.