L'aloe vera indiquée chez les diabétiques selon une étude

Aloe vera
Aloe vera - © iStock/Marcela Barsse

Une nouvelle étude confirme les vertus antidiabétiques de l'aloe vera. La plante, originaire d'Afrique, peut diminuer les niveaux de sucre dans le sang, aidant ainsi les patients qui souffrent de diabète de type 2.


Les patients diabétiques auraient tout intérêt à consommer régulièrement de l'aloe vera pour dompter leur glycémie.

Depuis 6000 ans, l'aloès ou "aloe vera", originaire d'Afrique et de certaines îles de l'océan indien, est utilisé en phytothérapie, en dermatologie comme en cosmétologie sous forme de gel et de crème.

Des chercheurs américains publient aujourd'hui dans le "Journal of Alternative and Complementary Medicine" la synthèse de 9 études menées sur l'impact de la plante auprès de malades de diabète de type 2.

D'après les différentes données recueillies, la consommation d'aloe vera sous forme orale a fait baisser significativement le taux de glucose dans le sang (46,6 mg/dl) et du taux d'hémoglobine glyquée ( (HbA1c) qui est le pourcentage d'hémoglobine des globules rouges ayant fixé du glucose (1,05%). Autrement dit, la sœur jumelle de la glycémie.

La consommation régulière d'aloe vera stimule la sécrétion d'insuline, une faculté spécialement utile aux personnes souffrant de diabète. Les patients affichant une glycémie de 200mg/dl sont ceux qui bénéficient le plus des actions de l'aloe vera selon les chercheurs. 

On parle de diabète lorsque, à jeun, la glycémie est supérieure ou égale à 130 mg/dl ou que 1 ou 2 heures après un repas, elle s'élève à 200 mg/dl ou plus.

De précédentes études cliniques ont démontré l'efficacité de ses propriétés thérapeutiques dans le traitement de certaines affections de la peau (eczéma, psoriasis, brûlures) , de troubles gastro-intestinaux et du vieillissement cellulaire par son action antioxydante.

En jus, une consommation de 50 ml par jour constitue une dose maximale et sous forme de gélules, la posologie recommandée est de 200 à 300 mg par jour.

L'aloe vera est cultivée industriellement aux États-Unis, dans les Caraïbes, aux Philippines ainsi qu'au Mexique.

Pour consulter l'étude : http://online.liebertpub.com/doi/full/10.1089/acm.2015.0122